Résultats Municipales à Hénin-Beaumont : Steeve Briois (RN) réélu largement au premier tour

La commune de Hénin-Beaumont restera t-elle aux mains du RN ? / © Frédérik Giltay
La commune de Hénin-Beaumont restera t-elle aux mains du RN ? / © Frédérik Giltay

Le maire sortant est réélu au premier tour. Selon le député RN Bruno Bilde, il comptabilisait 73 % des suffrages exprimés à la moitié du dépouillement. 

Par Nicolas Coadou

Les résultats 

 
Steeve Briois récolte 74.2% / © France 3
Steeve Briois récolte 74.2% / © France 3

 

Le maire sortant est réélu au premier tour. Il comptabilise 70.72 % des suffrages exprimés.  Marine Tondelier récolte 22.82 % et Patrick Piret, candidat sans étiquette récupère 6.45 %. 

Municipales : Résultats à Hénin Beaumont

Le maire sortant s'est fendu d'un tweet, "74%, merci Hénin-Beaumont". 

 



Les enjeux à Hénin-Beaumont 



La ville d'Hénin Beaumont est considérée comme "le laboratoire du Rassemblement National" depuis l'élection à sa tête de Steeve briois (RN) en 2014. À l'époque, le frontiste avait été élu avec 50.26 % des voix. 

Steeve Briois est conseiller municipal de la commune depuis 1995. En 2014, il avait alors ravi la commune du Pas-de-Calais aux Socialistes, profitant d'un rejet massif du maire sortant, Gérard Dalongeville (PS), condamné pour de multiples malversations. 

Après six années à la tête de la municipalité, les électeurs devront juger de son bilan. Le maire de 47 ans, candidat à sa propre succession s'enorgueillit d'un bilan qui "satisfait ses administrés". "En six ans nous avons investi 50 millions d'euros pour embellir la ville", déclarait-t-il auprès de nos confrères de France Bleu Nord

Hénin Beaumont est également réputée pour être le territoire de prédilection de Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement National (RN). En 2014, elle était d'ailleurs présente sur la liste de Steeve Briois, en position non-éligible. Cette année, elle n'en sera pas, mais a tout de même voté dans la commune. 
 


Qui pour tenter de détronner Briois ? 



Et pour concurrencer le maire sortant, deux listes s'opposent.

Marine Tondellier, la candidate investie par Europe Écologie les Verts (EELV) peut compter sur le soutien de différentes personnalités de la France Insoumise (LFI), du Parti socialiste (PS) et du Parti communiste (PCF). La candidate siège au conseil municipal depuis 2014, au sein d'un large groupe d'opposition. 

Patrick Piret, candidat sans étiquette, ancien MoDem, est également dans les strating-blocks pour prendre les clefs de la mairie. sa liste, "Union Citoyenne", rassemble des tendances du centre droit à la gauche. 
 

Les chiffres à Hénin-Beaumont 



La commune du Pas-de-Calais compte en 2020 25 901 habitants, dont 19 048 sont appelés aux urnes

En 2014, l'abstention au premier tour (il n'y a pas eu de second tour vu que Steeve Briois a été élu dès le premier) s'était élevée à 35.41 %, une moyenne assez basse pas rapport au niveau national. Cette année, à 17h, la participation était de 47. Selon toute vraissemblance, la participation devrait être en baisse cette année, mais conserver un certain avantage par rapport à la moyenne nationale. 
 


Les habitants du Pas-de-Calais, contrairement à leurs voisins du Nord, sont assez fidèles à leur devoir citoyen. 


> Sur France Info, retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Hénin-Beaumont 

Sur le même sujet

Les + Lus