INSOLITE. Le Seigneur des Anneaux en playmobil : entrez dans le monde des Elfes, des Nains, de Gandalf ou d'Aragorn

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

L'Audomarois Jean-Michel Leuillier a imaginé sur environ 200 m², trois plateaux sur lesquels sont exposés 10 000 figurines Playmobil sur le thème du Seigneur des anneaux. A voir ce week-end dans le Pas-de-Calais, à Hesdin.

Ce fût comme une révélation. Vers l'âge de 7 ans, Jean-Michel Leuillier s'est vu offrir une boîte de Playmobil contenant des figurines de cow-boys. Près de 50 ans plus tard, sa passion pour la mise en scène de ces figurines ne l'a pas quitté.

 

C'est aujourd'hui l'un des plus grands collectionneurs au monde de Playmobil. Il a à sa disposition plus d'un million de pièces qu'il range dans des hangars de 1 000 m². De quoi faire ces dioramas gigantesques qu'il conçoit et installe avec ses proches sur des lieux d'exposition en France, notamment dans les Hauts-de-France (mais aussi jusqu'à Lyon pour la petite histoire). 

"Du Légo avec des Playmobil"

"Pour l'exposition d'Hesdin, nous sommes trois à l'avoir installée sur cinq jours de préparation. Elle compte des dizaines de milliers de pièces exclusivement Playmobil mais nous imaginons reconstituons des cités grâce à des collections d'il y a plusieurs années voire plusieurs dizaines d'années. Par exemple, pour la cité de Minas Tirith assiégée (du Seigneur des anneaux), je crée une architecture à partir des églises, ou d'autres monuments Playmobil sortis avant. En fait, je fais du Lego avec les Playmobil", explique le collectionneur.


Et l'homme n'en est pas à son coup d'essai : les pyramides d'Egypte, les guerres puniques (bataille de Zama), un château de 140 m² sur 5,50 mètres de hauteur exposé à Calais, le Moyen-Âge, la savane africaine etc. Visionnez un aperçu du florilège des dioramas mis en place par l'équipe de Jean-Michel ici.

"Un gouffre financier"

A la question en vivez-vous? Jean-Michel Leuillier est formel : c'est un "gouffre financier" et le passionné, également responsable d'un site industriel, appuie en disant que la société d'événementiel qu'il a créé avec sa femme a perdu 200 000 euros de chiffres d'affaires avec le Covid-19.

"Nous avons dû remettre 90 000 euros de nos économies pour ne pas déposer le bilan et toujours assurer le spectacle pour les gens et nous-mêmes".

L'exposition se tient à Hesdin, samedi 14 mai 2022 et dimanche 15, de 9H00 à 12H30 et de 13H30 à 17 H. Gratuit pour les moins de 16 ans, cinq euros sinon. Salle du Manège, boulevard militaire à Hesdin.