Cet article date de plus de 3 ans

Le Parcq : un homme attaque au sabre son ancienne compagne, avant de prendre feu

Un homme a attaqué mardi à Le Parcq près d'Hesdin avec un sabre son ex-compagne, qui venait chercher ses affaires après une séparation, la blessant au bras, avant d'être immolé par le feu, a-t-on appris mercredi de sources
concordantes.
Le bilan des faits est de quatre blessés : l'agresseur, son ancienne compagne, un ami accompagnant celle-ci et un gendarme, selon les pompiers du Pas-de-Calais.

Mardi vers 18h30, dans le village de Le Parcq, entre Lens et Le Touquet, une femme de 58 ans vient récupérer ses affaires à son ancien domicile. Elle avait auparavant déposé plainte pour des faits de violences envers son ancien compagnon et était venue accompagnée de deux amis pour rechercher ses biens.

Mais quand elle arrive, son ancien compagnon, âgé de 60 ans, "armé d'un sabre doté d'une lame d'environ un mètre, lui assène un coup au niveau du bras, occasionnant une profonde entaille", a expliqué une source chez les gendarmes. L'homme qui l'accompagne, 52 ans, s'interpose "et prend aussi un coup de sabre" à la main.


L'agresseur prend feu

Les deux blessés parviennent à sortir de l'habitation et donnent l'alerte, précisant que l'agresseur dit qu'il va y mettre le feu. A l'arrivée des pompiers et des gendarmes, il y a un départ d'incendie et l'homme, "un jerrican à la main", s'embrase. En tentant d'arrêter l'immolation, un gendarme est également légèrement brulé et hospitalisé pour "une brûlure superficielle".

Le pronostic vital de l'agresseur, héliporté à Lille, n'est "a priori plus engagé", selon les gendarmes.

La femme et l'ami l'accompagnant ont eux été évacués à l'hôpital de Boulogne-sur-Mer, sans pronostic vital engagé.
L'enquête a été confiée à la brigades de recherches d'Arras et de Saint-Pol-sur-Ternoise.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers