Inondations dans le Pas-de-Calais. L'Aa, la Liane et la Canche en vigilance rouge, plusieurs mesures mises en oeuvre

La nuit a été marquée par des pluies qui gagnent en intensité ce vendredi 10 novembre au matin. Selon la préfecture, l'activité pluvieuse devrait se poursuivre jusqu'en milieu d'après-midi et maintient les rivières en tension. Point sur les interventions, les chiffres et les mesures mises en place.

La préfecture du Pas-de-Calais annonce que les précipitations maintiennent les rivières en tension. "L'Aa, la Liane et la Canche sont toujours placées en vigilance rouge" tandis que la Hem "est également placée en vigilance orange".

Depuis jeudi 9 novembre, la Lys et Lawe-Clarence, dans le secteur du Béthunois, sont aussi placés en vigilance orange.

durée de la vidéo : 00h00mn12s
Des images des crues dans le Boulonnais ce vendredi 10 novembre 2023. ©France Télévisions

Plus de 130 communes concernées par les inondations

Selon le bilan préfectoral à 9h30 ce vendredi 10 novembre, plus de 130 communes restent concernées par les inondations. Parmi elles, "plusieurs ont fait l'objet d'un suivi particulier cette nuit à Neuville-sous-Montreuil, la Caloterie, Madelaine-sous-Montreuil, Wimilles, Andres, Guines, Balinghem et Eperlecques", poursuit la préfecture.

En tout, 700 personnels de la sécurité civile sont actuellement engagés sur le terrain. "Les sapeurs-pompiers du SDIS bénéficient de l'appui de renforts zonaux et nationaux avec des aquatiques et de pompage".

Plus de 1 060 interventions sont recensées depuis le 6 novembre et le début de l’épisode d’inondations.

Préfecture du Pas-de-Calais

Les personnels de la sécurité civile ont procédé au cours de la nuit à "une cinquantaine d'interventions" comme des visites de reconnaissance, du pompage ou encore du déblayage. Mais ce n'est pas tout : ils ont participé à 35 évacuations dans le secteur de Montreuil.

Le fait le plus marquant, selon la préfecture, reste l'évacuation d'un EHPAD à Nielles-lès-Bléquin : "quatre personnes ont été évacuées vers l'Ehpad des Fontinettes à Arques, les 15 autres résidents ont passé la nuit dans le foyer communal d'Arques".

Autre chiffre important : "10 700 personnes connaissent des restrictions d'usage de l'eau au sein de 15 communes du département" dans les zones de Quesques mais aussi Samer, Doudeauville et leurs environs. Une cellule de crise reste activée à la préfecture pour diriger les opérations de secours.

Plusieurs mesures mises en œuvre

Pour faire face aux inondations et aux intempéries, la préfecture du Pas-de-Calais a mis en œuvre plusieurs mesures afin de sécuriser les secteurs concernés et leurs habitants :

  • 200 établissements scolaires situés au sein des bassins de l'Aa, la Liane, l'Hem et la Canche sont fermés par mesure de précaution. Pour consulter la liste, rendez-vous sur le site internet de la préfecture.
  • Deux pompes "de grande capacité capables d'absorber 5400 mètres cubes par heure" ont été installées au niveau du canal de Calais et de la digue haute Meldyck. "Une troisième pompe sera très prochaine déployée" au niveau du canal de Calais "pour alléger l'aval de l'Aa", souligne la préfecture.
  • Aussi, des pompes flottantes seront bientôt "dispatchées sur différents endroits sensibles et notamment à Arques et Cuinchy".
  • Les travaux de renforcement de la digue à Recques-sur-Course, Estrée et Estréelles continuent ce vendredi matin "à l'aide d'enrochements". Les habitants de la partie basse d'Estrée évacués ne pourront pas regagner leur logement avant la fin des travaux de sécurisation.
  • Quant aux sinistrés, des mesures visant à les informer "et à faciliter leurs démarches assurantielles seront déployées prochainement".

Une procédure catastrophe naturelle accélérée 

Une commission "catastrophe naturelle" en procédure accélérée doit se réunir le 14 novembre 2023 pour "traiter les demandes de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle des communes impactées par les inondations récentes".

Les communes ont d'ailleurs été invitées à transmettre leurs demandes jusqu'au lundi 13 novembre à midi. Plus de 50 communes ont déjà déposé un dossier. La préfecture note que les modalités de dépôt sont disponibles sur son site internet.

Quelques conseils de prudence

La préfecture conseille les habitants de "se tenir informé auprès des autorités" et de ne pas utiliser sa voiture.

Aussi, il faut s'éloigner des cours d'eau, "des points bas et des ponts et rejoindre le point le plus haut possible".

Enfin, dernier conseil essentiel : ne pas descendre dans les sous-sols en temps d'inondations.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité