Inondations dans le Pas-de-Calais. Le département maintenu en vigilance orange crues, la Canche toujours en alerte

Météo France a maintenu le département du Pas-de-Calais en vigilance orange crue, jusqu'au 27 février. Ce mardi, seule la Canche dépassait un seuil d'alerte alarmant. Des débordements "importants" sont à prévoir. Point sur la situation.

Après un week-end de fortes précipitations, les cours d'eau du Pas-de-Calais menacent de nouveau de sortir de leur lit. Ce mardi 27 février, la Canche était toujours placée en alerte orange par Vigicrues. L'Aa et la Lys, qui étaient également en orange ce lundi, ont finalement été placées en vigilance jaune par Météo France, tandis que le niveau de la Hem est revenu à la normale. Météo France poursuit cependant la vigilance orange "crue" dans l'ensemble du département jusqu'au 27 février, 00h00.

Une "succession d'épisodes pluvieux"

La semaine dernière a été très pluvieuse, souligne Vigicrues, avec des précipitations qui ont été "parfois intenses, notamment dans la nuit de dimanche à lundi sur le nord du pays." Suite à ces épisodes successifs de pluie, "des crues se sont formées sur la plupart des cours d'eau placés en vigilance" ajoute le service d'information sur le risque de crues dans son dernier bulletin.

Ainsi des "crues importantes" sont attendues sur les cours d'eau du Pas-de-Calais. Le troisième épisode en quelques mois. La montée des eaux dans la Canche, la Hem, l'Aa et la Lys va au moins se poursuivre jusqu'en fin de journée.

Des premiers débordements constatés

"Comme le jour de Noël, les routes sont immergées, mais ça ne rentre pas dans les maisons, constate dans la matinée, Estelle Doutriaux, maire de Bourthes (62), commune située le long de l'Aa. La commune du Pas-de-Calais n'a été épargnée par aucun épisode de crues jusqu'à maintenant, ce matin, la maire constate que "pour l'instant ça pleut."

Sur les réseaux sociaux, les premiers clichés de routes inondées font déjà leur apparition. Dans les communes du Pas-de-Calais situées le long de cours d'eau, les habitants craignent la répétition du scénario catastrophe, alors que deux nouvelles communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après les épisodes de crues de novembre et de janvier.

► Lire aussi : Carte. Inondations dans le Pas-de-Calais. L'état de catastrophe naturelle étendu à 8 nouvelles communes

2m10 d'eau attendus à Delettes

Aux bords de la Lys Amont, la commune de Delettes est déjà sous les eaux. Les habitants se préparent et installent sacs de sables et batardeaux, de petits barrages permettant de retenir l'eau de manière provisoire.

"On nous annonce 2m10, la dernière fois c'était 2m25. Les gens en ont ras la casquette, réagit l'adjoint au maire de la commune, on se protège et on attend."

Lors des précédentes crues, la commune n'avait déjà pas été épargnée. En novembre 2023, le niveau de la Lys dépassait ici les 2m20. "Un record historique, c’était complètement fou", concédait un éleveur, installé à Delettes depuis 43 ans.

On nous annonce 2m10, la dernière fois c'était 2m25. Les gens en ont ras la casquette. On se protège et on attend

Adjoint au maire de Delettes

Déploiement de pompes

Le préfet du Pas-de-Calais a pris la décision de repositionner sur le terrain les pompes qui avaient été utilisées lors des inondations précédentes. C'est-à-dire 5 pompes d'une capacité totale de 1 930m3/h sur le secteur de la Calotterie, 2 pompes de 5 400 m3/h sont en cours d'installation à la Batellerie, et 2 pompes d'une capacité totale de 1 700 m3/h fonctionnent depuis samedi à Hames-Boucres.

En parallèle, le préfet a demandé à "VNF et à l'Institution des Wateringues d'activer l'ensemble des moyens de pompage dont ils disposent pour anticiper la montée des eaux dans les canaux et cours d'eau dont ils ont la gestion" précise la Préfecture du Pas-de-Calais. Les riverains pourront également compter sur la mobilisation de 10 sapeurs sauveteurs de la sécurité civile.

Des perturbations à prévoir

Météo France précise que des coupures d'électricité, ainsi que des perturbations de circulation sont envisageables. Ainsi, il est recommandé aux habitants de surveiller la montée des eaux et de se tenir informés de l'évolution de la situation. Plusieurs routes départementales sont barrées ou difficilement praticables :

  • RD126 est barrée à Neuville-sous-montreuil
  • RD148 barrée à Longvilliers
  • RD225 barrée dû à un talus effondré entre Louches et Autingues
  • RD224 inondée entre Audruicq et Nortkerque
  • RD341 dû à un talus effondré à Ouve-Wirquin
  • RD186E1 inondée à Isbergues dans le sens Witternesse - Aire-sur-la-Lys
  • Toutes les routes de la commune de Bourthes sont inondées

La préfecture conseille aussi de "rester éloigné des cours d'eau et des ponts", "ne pas s'engager sur des routes immergées, même partiellement", "éviter les déplacements" et "ne pas descendre dans les sous-sols".