Covid-19 : la LFP allège son protocole, Lens-PSG devrait bien avoir lieu

"Ouf" de soulagement pour la L1 : la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé vendredi l'allègement du protocole médical face au coronavirus. A partir de 20 joueurs testés négatifs, les matches seront joués, et les diffuseurs télés se portent mieux aussi.

Malgré la contamination de six joueurs du PSG (dont Navas et Icardi ici sur la photo), Lens devrait bien affronter le PSG jeudi soir, la LFP ayant assoupli son protocole.
Malgré la contamination de six joueurs du PSG (dont Navas et Icardi ici sur la photo), Lens devrait bien affronter le PSG jeudi soir, la LFP ayant assoupli son protocole. © LLUIS GENE / AFP
"Le nouveau protocole entre en application", a annoncé la LFP vendredi soir, quand les six cas de Covid-19 au sein de l'effectif parisien faisaient craindre un nouveau report de Lens-PSG, prévu jeudi soir, dans un calendrier déjà compliqué.

Ce protocole établi "en lien avec les pouvoirs publics", précise notamment "que les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 seront maintenus tant que 20 joueurs (dont un gardien) sur un effectif de 30 seront testés négatifs", détaille la LFP. Jusqu'alors les matches pouvaient être reportés à partir de quatre cas sur huit jours glissants dans le groupe professionnel.

Cette saison, Marseille-Saint-Étienne (1ère journée) a été reporté car plus de quatre joueurs de l'OM avaient contracté le nouveau coronavirus. Nice-Lens (1ère journée) a failli ne pas être joué, et Lens-PSG, déjà décalé une première fois à la demande des vice-champions d'Europe, était menacé. 

"Hors de question de ne pas jouer"

"Ce nouveau protocole s'applique à partir de vendredi", affirme la LFP, demandant "aux clubs de Ligue 1 et Ligue 2 leur liste de 30 joueurs". Réuni mercredi, le Conseil d'administration de la LFP avait adopté ces aménagements au protocole médical à la suite des "demandes des clubs" et du "retour d'expérience des deux premières journées", précise le communiqué.

Il fallait encore le faire accepter par les pouvoirs publics. Or, les services de l'État avaient déjà balayé la requête de l'Union cycliste internationale (UCI) d'amender le protocole pour le Tour de France, le matin même du départ de la course et alors qu'un assouplissement des règles avait été annoncé la veille. Cette nouvelle donne soulage la L1. "Il est hors de question de ne pas jouer. Si on ne joue pas les matches, on met en péril nos droits TV", explique un président de L1, sous couvert d'anonymat.

"Les clubs ne mettront pas en danger les droits TV", poursuit-il, expliquant qu'il faut ménager le nouveau diffuseur, Mediapro, qui paie 1,25 milliard d'euros par saison. "Mediapro a perdu un mois avec ces reports et n'a pas pu diffuser les matches-phares", insiste ce dirigeant. "Ils vont finir par s'énerver..."

Six Parisiens touchés

Privé de OM-Saint-Étienne en ouverture, remplacé par une affiche de moindre saveur, Bordeaux-Nantes (0-0), le nouveau diffuseur majeur de la L1 a également dû renoncer à Lens-PSG et a relayé Lille-Rennes (1-1).

Le nouveau protocole limite "pour nous le handicap", explique le président de Montpellier, Laurent Nicollin, mais, ajoute-t-il, "on doit apprendre à jouer sans certains joueurs. On a joué notre premier match sans Delort (défaite à Rennes 2-1), d'autres le feront sans Icardi ou Neymar".

D'autres stars parisiennes sont touchées par le Covid-19 après des vacances à Ibiza qui ont fait jaser. Outre la superstar brésilienne, Angel Di Maria, Leandro Paredes, Marquinhos et Kaylor Navas sont touchés (le club n'a pas confirmé les noms de Mauro Icardi et Navas, révélés par L'Equipe).

Contre les Sang et Or, Thomas Tuchel devrait aussi se passer des ses internationaux français Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe, sélectionnés avec les Bleus pour affronter la Croatie deux jours avant le match à Lens.

Le groupe de l'entraîneur parisien serait également encore très diminué pour le "Clasico" contre Marseille, le 13 septembre. Neymar, Di Maria et Paredes, positifs le 31 août, seront encore en quatorzaine. Mais au moins le PSG devrait pouvoir jouer.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport coronavirus/covid-19 santé société