"Les gens sont dingues" : un mystérieux motif géant (crop circle) dans un champ de Vimy attire de nombreux curieux

Un mystère, une oeuvre réussie ? Non, un phénomène incontrôlable. Des agriculteurs de Vimy doivent gérer les conséquences d'un crop circle dans leur champ de blé. Et ça les énerve !

Le crop circle dans un champ de Vimy
Le crop circle dans un champ de Vimy © FRANCE 3 / ARTOIS DRONES
Une sorte de fleur géante, une forme géométrique indéterminée mais parfaitement découpée. On appelle ça un crop circle, ou cercle de culture. C'est ce qu'a découvert samedi dernier un agriculteur de Vimy (près de Lens dans le Pas-de-Calais), dans un de ses champs de blé.

Pour réaliser ce crop circle, une ou des personnes, anonymes, ont volontairement couché les blés pour que, vue du ciel, la forme apparaisse clairement. Un droniste est rapidement venu faire des images et la première réaction de cette famille d'agriculteurs a été plutôt positive, bon enfant : "C'était bien fait, surprenant. On n'avait jamais vu un crop circle. On voit ça dans des films d'habitude. C'est du vandalisme mais on s'est dit : "C'est bon pour une fois !", raconte Nicolas Benoît, fils de l'exploitant.
Un mystérieux motif géant (crop circle) dans un champ de Vimy attire de nombreux curieux
La famille a posté des photos sur sa page Facebook. Et là, la situation est devenue beaucoup moins drôle. "On a vu arriver plein de gens dans le champ. On a découvert qu'il y avait une religion, des croyances autour de ça. Les gens sont dingues. Ils viennent prier. Ils viennent s'allonger dans le champ. Ils s'approprient l'endroit. On se sent envahis. C'est quand même une propriété privée !" Et il ajoute : "On a plus de monde dans notre champ que dans notre magasin à la ferme."

Les crop circles, c'est joli mais chez les autres.

Nicolas Benoît, agriculteur à Vimy



La situation agace les agriculteurs qui décident de retirer les photos de Facebook mais les curieux continuent à affluer. "Certains nous disent que c'est la croix des templiers, que l'énergie qui a jailli de la terre, que notre champ est béni et peut guérir de la sclérose en plaques. Ils sont fous."

Les agriculteurs finissent par appeler la police, qui se montre impuissante. La perte financière (quelques mètres de blé couché) n'est pas très élevée mais le dérangement devient insupportable : "Finalement, c'est une horreur. Une fois mais pas deux. On n'est pas un musée. Les crop circles, c'est joli mais chez les autres."

Il y a un an presque jour pour jour, à Maisnil-les-Ruitz (près de Bruay-la-Buissière dans le Pas-de-Calais), d'autres crop circles étaient apparus dans un champ.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter