Peugeot PSA : la “gigafactory” de batteries électriques et ses 2500 emplois s'installeront-ils à Douvrin ?

Dans l'usine La Française de Mecanique à Douvrin / © MAXPPP
Dans l'usine La Française de Mecanique à Douvrin / © MAXPPP

Xavier Bertrand a annoncé ce vendredi midi que la région était en négociations pour accueillir la future grande usine du groupe automobile.

Par Q.V

C'est un projet qui donne envie, une "'gigafactory'" qui "va créer 2500 emplois" selon les mots de Xavier Bertrand, le président (DVD) des Hauts-de-France qui en a fait l'annonce ce midi en séance plénière, alors que le conseil régional votait une délibéation pour soutenir financièrement cette implantation. 
 

 

Rien n'est encore joué


Peugeot PSA souhaite construire une grande usine de fabication de batteries automobiles, dédiées aux véhicules électriques, et même si son choix ne s'est pas encore arrêté, la région Hauts-de-France fait partie des régions favorites, avec le site de Douvrin, près de Lens (Pas-de-Calais), qui existe déjà.
 

"Notre région était en compétition avec Grand Est, avec le site de Trémery en Moselle et avec Bourgogne-Franche-Comté, avec le site de Sochaux" a encore indiqué le président de la région, entouré par le maire (PS) de Lens Sylvain Robert et le président (PS) du Pas-de-Calais Jean-Claude Leroy.

 

Allocation de 121 millions d'euros


"Évidemment, nous sommes prêts à nous engager (...) Les voitures électriques vont se développer, mais si toutes les batteries sont coréennes ou chinoises, on a un problème de souveraineté. C'est important que ce soit chez nous, pour les Hauts-de-France, mais plus largement pour la France et pour l'industrie automobile".

M. Bertrand a également salué "la réactivité" et "l'esprit d'équipe" des collectivités territoriales pour aboutir à cet "investissement important", le conseil régional ayant voté vendredi à l'unanimité l'allocation de 121 millions d'euros à ce projet.
 
© F.G / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
© F.G / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Mais les Hauts-de-France ont quelques atouts à faire valoir, à commencer par leur poids, en tant que première région automobile. Et puis "le groupe PSA sait que nous sommes depuis maintenant deux ans la premiere région de France, en attractivité des investissements étrangers."

Par ailleurs, on sait désormais que la région est en négociation exclusives avec PSA, a concédé Xavier Bertrand, précisant que "les discussions avec les partenaires ont été d'une facilité exemplaires", mais rien n'en filtrera à ce stade.

En tout cas, la direction du groupe PSA semble plutôt enthousiaste, si l'on en croit les déclaratoins de son patron Yann Vincent, auprès de La Voix du Nord : "Il y a toute la place nécessaire sur le site, déjà opérationnel pour accueillir les 2 500 emplois prévus."

 

Début des travaux en 2021


En revanche, "la décision finale sera prise dans les semaines qui viennent, au plus tard en début d'année, par le groupe PSA." Le début des travaux, lui, est prévu pour 2021 avec une mise en service à l'horizon 2023. Le montant, lui, est estimé à et le montant total à 2,2 milliards d'euros.
 

Sur le même sujet

Les + Lus