• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Mazingarbe : des enfants sèment la terreur la nuit, le maire impose un couvre-feu

Tags et multiples feux de poubelles sont à déplorer régulièrement dans la cité des Brebis à Mazingarbe. / © France 3
Tags et multiples feux de poubelles sont à déplorer régulièrement dans la cité des Brebis à Mazingarbe. / © France 3

Les habitants de la cité des Brebis à Mazingarbe (Pas-de-Calais) ne supportent plus les multiples incivilités commises dans leur quartier, notamment par des enfants. Le maire va imposer un couvre-feu pour les moins de 13 ans durant tout l'été.

Par TM / YA / JPC

"Déjà les feux de poubelles, ils les prennent dans les jardins, les volent et les brûlent. Il y a plein de choses... Des tags etc. On fait attention la nuit, c'est surtout la nuit... C'est du bordel H24". Les habitants de la cité des Brebis de Mazingarbe sont excédés par les incivilités à répétition commises dans leur quartier. L'ambiance y est telle qu'aucun riverain n'a souhaité répondre à nos interviews à visage découvert. 

En réaction, le maire de la commune, Laurent Poissant, a décidé d'imposer un couvre-feu cet été entre 23 heures et 6 heures du matin pour les moins de 13 ans. Parce que les auteurs des incivilités sont souvent très jeunes : "On a des enfants qui ont été vus grâce à notre vidéosurveillance qui ont essayé de commettre des débuts d'incendies... Un enfant de moins de 10 ans !, explique l'élu. Pour moi c'est inadmissible, un enfant de moins de 10 ans, même 13, 14 ou 15 ans... Il doit être dans son lit à cette heure-là. Même si c'est le week-end ou les vacances scolaires".
VIDÉO. Mazingarbe : des enfants sèment la terreur la nuit, le maire impose un couvre-feu


Que fait la police ?


Début avril, c'est la salle des sports de Mazingarbe qui a été ravagée par un incendie criminel. Une instruction est cours pour retrouver les auteurs de ce sinistre à plusieurs millions d'euros. 

 

Par ailleurs, dans la nuit du 11 au 12 juin, un jeune incendiaire a été interpellé et placé en garde à vue. Âgé de 15 ans, il aurait déjà reconnu plusieurs faits commis dans la cité des Brebis. "On comprend que ce sont des nuisances importantes pour les gens, reconnaît le commissaire central de Lens Emmanuel Desjars. C'est vrai qu'il y a eu des incivilités, on y travaille et on est présent" ajoute-t-il.

Un groupe de travail spécifique a d'ailleurs été créé pour ce territoire, selon le commissaire. "C'est pris en compte dans le cadre de la sécurité du quotidien, en concertation avec les élus", conclut M. Desjars.

La cité des Brebis est à cheval sur les communes de Mazingarbe et Bully-les-Mines. En plus du couvre-feu, le maire de Mazingarbe va renforcer son dispositif de sécurité avec trois policiers municipaux supplémentaires, et une dizaine de caméras de surveillance.

 

Sur le même sujet

VAFC : Olivier Guégan, invité exceptionnel de Tribune Nord

Les + Lus