• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Athlétisme : à Liévin, Martinot-Lagarde réussit son pari, mais pas Dibaba

Pascal Martinot-Lagarde photographié en août 2018. / © Ben STANSALL / AFP
Pascal Martinot-Lagarde photographié en août 2018. / © Ben STANSALL / AFP

La compétition s'est terminée hier soir.

Par AFP

La victoire de Pascal Martinot-Lagarde sur 60 m haies a été le principal temps fort du meeting d'athlétisme de Liévin (Pas-de-Calais) dimanche, où l'Ethiopienne Genzebe Dibaba a échoué dans sa tentative de record du monde sur 1000 m.

Dans une salle pleine à craquer, le hurdler français, qui avait perdu sa meilleure performance française au profit de Wilhem Belocian (7.61 à Metz plus tôt dans la journée), l'a récupérée en remportant sa course en 7 sec 57/100e, cinq centièmes de mieux que sa marque réussie à Berlin.

 

"En finale, il fallait lâcher les chevaux"

"En séries (7.64) je voulais déjà améliorer ma meilleure performance de la saison et j'étais sur le bon chemin. En finale, il fallait lâcher les chevaux", a dit le champion d'Europe du 110m haies après sa victoire. Ce temps, qui le met aux portes du top 10 mondial cette saison, est de bon augure sur la route des Championnats d'Europe à Glasgow (du 1er au 3 mars).

Invités de dernière minute, ses compatriotes Jimmy Vicaut et Teddy Tamgho ont eu moins de succès. Mal parti, le sprinteur a pris la troisième place du 60m en 6 sec 64/100e, à distance de l'Ivoirien Arthur Cissé (6.57), pour ce qui sera sa seule sortie en salle de la saison.
 


Le triple sauteur, qui a lui annoncé sa participation dans l'après-midi, s'est contenté de 15,92 m. Il a terminé sixième d'un concours remporté par le Burkinabé Hughes-Fabrice Zango (17,09 m).

Temps fort annoncé de la soirée, le 1000 m féminin n'a pas totalement répondu aux attentes. Si Genzebe Dibaba a remporté la course, elle est restée loin du record du monde qu'elle visait (2:37.40 contre 2:30.94 pour Maria Mutola en 1999).

Partie sur de bonnes bases mais rapidement seule, elle a fini très difficilement et n'a conservé que quelques mètres d'avance sur l'Ougandaise Winnie Nanyondo (2:37.80).

L'autre déception du meeting est venue de la perche masculine, où l'Américain Sam Kendricks a devancé le Polonais Piotr Lisek. Mais les deux hommes n'ont pû aller plus haut que 5,71 m. Loin de la meilleure performance réalisée par Kendricks samedi à Rouen (5,90 m).

Chez les dames, la Française Ninon Guillon-Romarin a pris la deuxième place avec 4,57 m. "Je suis très contente de ce que j'ai fait, il y a eu des choses intéressantes pour la suite", a-t-elle réagi.
 

Sur le même sujet

Amélie Delacroix se dévoile

Les + Lus

Les + Partagés