Cette entreprise de Bully-les-Mines va produire plusieurs millions de couches écologiques par an

Publié le
Écrit par Marie Joan

L'entreprise française Naturopéra, spécialisée dans les produits d'hygiène vient d'inaugurer son tout nouveau site de production. 27 personnes ont été embauchées, l'usine a pour objectif de produire plusieurs millions de couches par an.

La promesse de l'entreprise Naturopera est ambitieuse : produire 200 millions de couches écologiques par an. L'usine de 19 000 mètres2, l'équivalent de trois terrains de football, vient d'être inaugurée dans le Bassin minier, dans la commune de Bully-les-Mines.

L'entreprise spécialisée dans les produits d'hygiène a déjà annoncé qu'une deuxième ligne de production sera installée au cours de l'année 2024, grâce à des machines et des équipements de pointe. Pour le moment, 27 personnes ont été recrutées. D'ici la fin de l'année, 40 autres devraient intégrer l'usine, et 100 supplémentaires d'ici deux ans.

Une implantation dans le Parc d'activités de l'Alouette, qui va contribuer à dynamiser l'attractivité économique du Bassin-minier. 

Devenir le leader des couches écologiques

Naturopera vise la première place du marché des couches écologiques et espère aussi devenir chef de file de l'innovation dans ce domaine. Les fondateurs de l'entreprise, Killian O'Neil et Geoffroy Blondel de Joigny mentionnent : " en 2021, moins de 10 % des 3,2 milliards de couches vendues sur notre territoire étaient fabriquées en France. Il nous faut agir rapidement. Nous devons préserver l’emploi, notre souveraineté industrielle, notre planète, et enfin nos tout-petits, grâce à des standards de qualité et de sécurité élevés. "

En 2021, moins de 10% des 3,2 milliards de couches vendues sur notre territoire étaient fabriquées en France.

Les fondateurs de l'entreprise

Cela faisait plusieurs dizaines d'années qu'aucune usine de production de couches n'avait ouvert en France. L'entreprise a indiqué avoir fait le choix des Hauts-de-France, "pour participer à la redynamisation de ce territoire, où la création d’emplois est un enjeu prioritaire, mais aussi pour bénéficier de la présence d’une main d’œuvre qualifiée et compétente, issue d’un long héritage du savoir-faire industriel."

François Lemaire, le maire de Bully-les-Mines, se réjouit de cette nouvelle implantation pour son territoire : "C’est une fierté pour notre commune, dont le nom témoigne de son passé minier, d’accueillir une pépite de l’éco-innovation".

En début d'année, l'entreprise d'électroménager Seb, faisait aussi le choix d'implanter son plus grand centre de distribution européen dans l'ancienne ville minière. 

Une volonté écologique 

L'entreprise pointe le positionnement stratégique de son entreprise, à proximité de réseaux autoroutiers pour sa clientèle française et à "une courte distance des principaux ports et dans un rayon de 300 km de 5 capitales européennes". 

Côté production, l'entreprise indique également que : "100 % des déchets sont collectés grâce à des bacs de récupération placés sur l’ensemble de la ligne de couches, puis soigneusement triés et recyclés."

L'usine compterait parmi les premières en Europe à recycler l'air chauffé par les nombreux moteurs des machines, pour chauffer le bâtiment en hiver.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité