Liévin : trois hommes mis en examen et écroués, cinq mois après l'agression mortelle d'un père de famille

Le parquet s'interroge sur la présence d'autres participants à cette agression, le 29 avril.

Trois jeunes hommes ont été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort et placés en détention provisoire, selon une information de La Voix du Nord confirmée auprès d'une source judiciaire.

Les faits s'étaient produits le soir du 29 avril, impasse Bernard-Buffet à Liévin. Un père de famille de 59 ans avait été roué de coups devant chez lui. Il était parvenu à téléphoner à ses enfants pour leur apprendre son agression, leur donnant une description physique des malfaiteurs. Hospitalisé dans un état grave au CHR de Lille, il avait été déclaré décédé quatre jours plus tard.
 
Sur la base de ces descriptions, l'enquête de police diligentée par le parquet de Béthune avait d'abord mené à l'interpellation de deux personnes, sur la base de la description fournie par la victime. Mais aucun des deux n'avait participé à l'agression.

 

D'autres agresseurs présumés ?


Il a fallu attendre cinq mois, et une longue enquête de la Direction interrégionale de la Police judiciaire pour mener à l'arrestation, la semaine dernière de cinq jeunes hommes. Trois d'entre eux ont été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort et placés en détention provisoire. "Ils contestent en grande partie la participation à l'agressionprécise la source judiciaire.

Le parquet de Béthune n'exclut toutefois pas que d'autres personnes aient pu prendre part à l'agression, et se demande même "s'ils n'étaient pas cinq ou six". En somme, "le dossier n'est pas définitivement classé".

 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité