Animaux abandonnés : le cri d’alarme de la SPA de Saint-Omer

Comme chaque année au début de l’été, des centaines d’animaux domestiques sont abandonnés, faute d’organisation de la part de leurs propriétaires. Pourtant les solutions pour les faire garder, ou les emmener en voyage sont nombreuses. La SPA lance une campagne de sensibilisation contre l'abandon.
Entre 10 et 15 chatons arrivent chaque jour, à la SPA de Saint-Omer.
Entre 10 et 15 chatons arrivent chaque jour, à la SPA de Saint-Omer. © Peggy Derollez / Responsable de la SPA de Saint-Omer

Dans le refuge de Saint-Omer, dans le Nord, les chats ont toujours été plus nombreux que les autres animaux. Mais en ce moment, entre 10 et 15 chatons arrivent chaque jour. C’est beaucoup trop pour les 10 salariés que compte la SPA de Saint-Omer. "En général, on fait appel à des "familles-relaie". Ce sont des personnes qui s’occupent des chatons, et de leur mère, le temps du sevrage, donc environ deux mois, puis nous les ramènent. Parfois, les animaux restent dans ces familles un peu plus longtemps, jusqu’à la vaccination". Seulement les "familles-relaie" ne sont pas assez nombreuses, et les adoptions se font rares à cette période.

Pour eux, les années se suivent et se ressemblent. Avec ou sans crise sanitaire. Chaque début d’été des animaux de compagnie sont abandonnés à l’aube des départs en vacances. Leurs propriétaires peu scrupuleux n’hésitent pas, ou peu, à les laisser sur le bord de la route, faute de commodités sur leur lieu de villégiature, ou faute d’organisation. La SPA s’inquiète de cette tendance à la hausse. Ce mois-ci, le nombre d’animaux recueillis a augmenté de 18% par rapport à juin 2019. "On pense que c’est surtout dû à l’impossibilité de stériliser les chats pendant toute la période du confinement. Pendant plusieurs mois, les vétérinaires n’ont traité que les urgences, la stérilisation n’en fait pas partie. Aujourd’hui il y a donc aujourd’hui beaucoup de chatons non sevrés qui arrivent." analyse Peggy Derollez, responsable de la SPA de Saint-Omer.

 

40% des chats trouvés par la fourrière municipale doivent être euthanasiés, sans raison médicale.
40% des chats trouvés par la fourrière municipale doivent être euthanasiés, sans raison médicale. © Peggy Derollez / Responsable de la SPA de Saint-Omer

 

La SPA a donc choisi d’axer sa campagne de sensibilisation sur les chats, avec à l’appui, un court film d’animation, "Very Cat Trip" avec les voix de Tarek Boudali, Alison Wheeler, Ahmed Sylla et Kyan Khojandi. Objectif de cette campagne : responsabiliser les propriétaires d’animaux, mais aussi balayer les idées reçues. Les chats ne sont pas plus autonomes, ou moins attachés à leurs propriétaires que les autres animaux de compagnie. Ils sont en revanche plus nombreux. La SPA de Saint Omer ne recourt pas à l’euthanasie, en revanche, 40% des chats trouvés par la fourrière municipale doivent être euthanasiés, sans raison médicale. 

 

 

Peggy Derollez rappelle que ce n’est pas une fatalité. "Il faut prendre le temps de s’organiser en amont. Il y a toujours une personne de l’entourage qui peut garder un chat ou un chien, il y aussi des pensions spéciales qui prennent en charge l’animal dans un espace, ou qui viennent une fois par jour à domicile. Dans le doute, on peut tout simplement appeler la SPA pour demander conseil. La solution ce n’est jamais de mettre son animal dehors". La SPA de Saint-Omer recueille chaque année plus de 1.200 animaux, dont près de 400 en période estivale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature