Clairmarais : une brasserie artisanale sur le site de l'ancienne abbaye

Charles et Laurent, deux amis d'enfance s'associent pour faire revivre la brasserie de l'Abbaye de Clairmarais dans l'Audomarois.  Un projet lié au tourisme brassicole sur lequel les deux camarades travaillent depuis deux ans.

Vue aérienne de la ferme de l'Abbaye de Clairmarais
Vue aérienne de la ferme de l'Abbaye de Clairmarais © Laurent Delafosse
D'un côté, il y a Charles Canler, 42 ans, agriculteur et propriétaire de la ferme de l'Abbaye. De l'autre, Laurent Delafosse, 43 ans, une carrière dans le marketing arrêtée il y a un an par un licenciement.

Leur amitié et leur savoir-faire les ont conduits à cette association : " Je suis un amoureux de la bière. Je brasse déjà à la maison dans des casseroles et des marmites. Sur place, il y a l'orge de la ferme et l'eau du puits Saint-Bernard. L'idée est de faire un produit local et un projet axé sur le tourisme", raconte Laurent.
 
Laurent Delafosse devant le colombier de la ferme de Clairmarais
Laurent Delafosse devant le colombier de la ferme de Clairmarais © Laurent Delafosse


 

Une première cuvée "Alea jacta est"

Tous deux souhaitent que la bière soit un outil pour raconter l'histoire de ce lieu, l'une des plus grosses abbaye cistercienne datant du XVIIème siècle. Les moines y ont brassé jusqu'en 1791, date à laquelle ils ont été expulsés avant que le site ne soit revendu à des particuliers. L'objectif est de refaire à terme les quatre bières de l'époque allant de 4 à 10 degrés.

Mais chaque chose en son temps, les travaux de rénovation des lieux doivent débuter dans quelques semaines après l'accord des banques et des Bâtiments de France : "La brasserie de 300 mètres carrés sera installée dans les anciennes bergeries. En attendant, notre première cuvée de 1000 bouteilles, une bière blonde ronde en bouche "Alea jacta est" sera brassée à Bailleul chez des confrères", s'enthousiasme Laurent Delafosse.
 
Ferme de l'Abbaye
Ferme de l'Abbaye © Laurent Delafosse



 

"les Belles Echappées" ©France 3 Côte d'Opale


Développer le tourisme brassicole

Un investissement total de 500 000 euros (pour moitié rénovation et moitié matériel) qui vient compléter une offre déjà existante à la ferme : des salles de séminaire et de réception et la location de véhicules vintage "Les Belles Echapées". L'ouverture prévue en  janvier 2020 avec vente des bières sur place : "Ensuite j'irai frapper aux portes et proposer nos produits. Là, c'est l'ancien responsable commercial qui vous parle !". Alea jacta est...



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale bière sorties et loisirs économie tourisme