Début du Ramadan : une tête de cochon retrouvée devant la porte de la mosquée turque de Saint-Omer

La tête de cochon a été trouvée au sol devant un accès de la mosquée turque de Saint-Omer où une quarantaine de fidèles était venue prier à l'occasion du début du mois de ramadan, dimanche 10 mars 2024 soir.

Une plainte va être déposée au commissariat de Saint-Omer ce lundi 11 mars. Ismail Gulmez, président de l'Amicale culturelle des personnes turques de Saint-Omer reste calme et estime que le geste est celui d'une personne isolée : "un con qui a voulu s'exprimer à sa manière" et que cela n'entache en rien "le bon ressenti en général des rapports avec nos amis français".

Le président de l'association a été reçu en mairie ce lundi 11 mars, avant de porter plainte.

La mosquée turque de Saint-Omer, située 27 rue Edouard Devaux

Dimanche 10 mars vers 19h40, "un copain a constaté la présence d'une tête de cochon devant la porte de la mosquée turque. Il a pris une photo. Aussitôt alertée, la police est arrivée 10 minutes après et a enlevé la tête de l'animal. On a accueilli avec plaisir le fait qu'une patrouille était encore présente à la sortie de la mosquée après la prière vers 20h30 - 20h45". "C'est un con qui a fait ça, mais l'idiotie ça n'a pas de prix. Malheureusement que voulez-vous faire d'autre à part porter plainte...", commente Ismail Gulmez.

durée de la vidéo : 00h00mn56s
François Decoster sur les moyens mis par la ville pour retrouver l'auteur du dépôt de la tête de cochon. ©France Télévisions

Le cochon est considéré comme un animal "impur" dans la religion musulmane. Le dépôt d'une tête de cochon est-il une incitation publique à la haine, la violence ou la discrimination (délit puni d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende) ? En tout cas, ces dernières années, ces gestes ne rentraient pas dans la catégorie des dégradations de sépulture ni de lieux de culte.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité