Saint-Omer : top départ des championnats du monde de kayak-polo !

Publié le
Écrit par Leslie Larcher .

Les championnats du monde de kayak-polo ont débuté hier, mardi 16 août, à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais. Le début d'une semaine de compétition à suivre pour découvrir ce sport encore méconnu.

Un kayak, des pagaies, un ballon et un but. Tels sont les éléments indispensables à la pratique du kayak-polo, discipline méconnue mais dont le championnat du monde a débuté hier, mardi 16 août à Saint-Omer. L’espace d’une semaine, jusqu’au 21 août, la folie du kayak-polo s’empare de cette ville du Pas-de-Calais, qui accueille l’événement. 

"On est une activité où on est d'habitude plus entre nous, là on a cette chance d’avoir beaucoup de public, du coup c’est très agréable ! C'est très grisant, par contre il faut apprendre à le digérer tranquillement", confie Jérôme Mainguy, entraîneur de l’équipe de France féminine U21.

Présence internationale

26 nations et 67 équipes ont en effet répondu présentes à cet événement organisé dans la capitale mondiale du kayak-polo qu’est Saint-Omer. Cette compétition, c’est donc une belle récompense pour le club audomarois et son infrastructure qui jouit déjà d’une belle réputation, comme le rappelle Philippe Lalliot, président du Canoë Kayak Club de la ville, dans un reportage France 3 Nord-Pas-de-Calais : 

durée de la vidéo : 11sec
Le championnat du monde de kayak-polo a lieu à Saint-Omer du 16 au 21 août. ©FTV / Caroline Blanquart

Lors du premier jour, l’ambiance était déjà au rendez-vous, notamment parmi les supporters venus des quatre coins du monde pour soutenir leur équipe en lice, et surtout un sport qu’ils apprécient tant : 

durée de la vidéo : 34sec
Le championnat du monde de kayak-polo a lieu à Saint-Omer du 16 au 21 août. ©FTV / Caroline Blanquart

L'espoir français est permis ! 

650 athlètes disputeront près de 300 matchs pour que les équipes des quatre catégories existantes deviennent champion du monde. Et pour succéder à la Grande-Bretagne, tenante du titre chez les U21 hommes, et l’Allemagne chez les senior dames, senior hommes et U21 dames. L’objectif ? "Être champion du monde, quelle question !", répond Anthony Vasseur, numéro 4 de l'équipe de France U21 et local de l’étape. 

Un titre qui semble, au vu des résultats de la première journée, à la portée des équipes françaises : 4-4 pour les hommes U21 contre la Suisse, et pour l’équipe féminine U21, 2-1 contre la Pologne et 2-1 contre la Nouvelle-Zélande.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité