Traversées clandestines de la Manche : huit migrants secourus près de Stella Plage

Le patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime (PCG) intervient aux côtés de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) / © Gendarmerie maritime
Le patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime (PCG) intervient aux côtés de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) / © Gendarmerie maritime

Des migrants ont été secourus une nouvelle fois dans une embarcation non loin de Stella Plage, à Cucq (Pas-de-Calais). Ils sont sains et saufs après l'intervention des secours. 

Par AL Juif avec AFP

Dans la nuit de vendredi à samedi, une embarcation s'est retrouvée en avarie moteur, avec à son bord de huit migrants. Le bateau était situé à 0,5 nautique, soit 900 mètres de Stella Plage, à Cucq, entre Berck et Le Touquet, dans le Pas-de-Calais. 

Contacté samedi 25 janvier à 1h38, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez lance l'intervention. Le patrouilleur côtier de gendarmerie maritime (PCG) Aramis et le canot semi-rigide Jean-Baptiste Fournier de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Berck repèrent le canot à 1h55.

 



En état de légère hypothermie

Arrivés au port de Boulogne-sur-Mer à 5h10, les huit migrants sont en légère hypothermie. Le SAMU 62 et la police aux frontières du Pas-de-Calais les ont pris en charge.
 


Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle que la Manche est "une des zones les plus fréquentées au monde et où les conditions météorologiques sont souvent difficiles"

 

Plusieurs interventions en France et au Royaume-Uni

Depuis le début de la semaine, les services de secours français sont intervenus chaque jour auprès d'autres embarcations tentant de rallier le Royaume-Uni, dont une quarantaine de migrants interceptés mardi 21 janvier sur une plage du Touquet et au large du Cap Blanc-Nez.
 
 
En 2019, 2 758 migrants tentant ces traversées avaient été interceptés, soit quatre fois plus qu'en 2018, selon la préfecture maritime. Quatre migrants avaient eux été retrouvés morts en mer et sur une plage française.

Dans les eaux anglaises, les services de contrôle aux frontières sont intervenus à plusieurs reprises pour des canots pneumatiques près de Douvres, rapporte le Kent Online (article en anglais).

Mercredi 22 janvier, 21 migrants ont été retrouvés près du port britannique. Le lendemain, jeudi 23 janvier, sept personnes à bord d'une embarcation ont été découvertes dans les eaux anglaises, retrace le média local. 
 

Xavier Bertrand demande des renforts policiers face à la "pression migratoire"

Le président (ex-LR) du Conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand demande au ministre de l'Intérieur d'envoyer des policiers en plus à Calais (Pas-de-Calais), "à quelques jours du Brexit qui ne fait que renforcer la pression migratoire".

"Il est urgent que soient renforcés les effectifs et les moyens matériels des forces de l'ordre dans le Calais", écrit-il dans un courrier cosigné par la maire LR de la ville Natacha Bouchart et adressé à Christophe Castaner, puis transmis à la presse vendredi.  

"Nous aimerions connaître les moyens que l'Etat compte mettre en place à quelques jours du Brexit qui ne fait que renforcer la pression migratoire", ajoute-t-il.

Lundi 20 janvier, le président du port de Calais Jean-Marc Puissesseau avait déjà dénoncé la recrudescence de barrages routiers dressés à proximité du port par des migrants désireux de rejoindre l'Angleterre, assurant avoir adressé un "appel au secours" au gouvernement, pour l'instant resté "sans réponse".
 

Sur le même sujet

Les + Lus