Pas-de-Calais : la pêche aux moules déconseillée à Wimereux après "une suspicion de contamination"

Suite aux fortes précipitations, lundi 20 septembre au matin, dans les communes de Wimereux et Wimille, l’IFREMER de Boulogne-sur-Mer lance un appel à la vigilance concernant la pêche aux moules. Les coquillages pourraient être contaminés.

C’est une des conséquences auxquelles on ne pense pas forcément en cas d’inondation. Après les fortes pluies de lundi matin, le centre IFREMER de Boulogne-sur-Mer a déclenché une alerte de niveau zéro pour "suspicion de contamination" concernant principalement les moules. "A cause de ces précipitations, les micro-organismes présents dans les eaux usées vont se retrouver dans la mer et contaminer les coquillages, explique Alain Lefebvre, responsable du laboratoire Environnement Ressources à Boulogne-sur-Mer. Comme une moule filtre plusieurs litres d’eau de mer par jour, un tel événement pluvieux nous a contraints à lancer une alerte préventive."

Pour l’instant, aucun arrêté préfectoral n’a été pris pour interdire la pêche aux coquillages, mais l’institut appelle les pêcheurs à pieds à la plus grande vigilance. Pour rappel, Wimereux fait partie des vingt zones de la région classées B, c’est-à-dire, où les professionnels ont le droit de ramasser des coquillages et de les mettre en vente uniquement après les avoir traités dans un centre de purification agréé.

Pour Alain Lefebvre, il s’agit d’un épisode pluvieux "assez exceptionnel" qui ne devrait pas avoir de conséquences à long terme. "Les moules ont été contaminées très vite, mais avec le temps sec des jours qui ont suivi, elles vont se décontaminer tout aussi rapidement", précise le chercheur. Ces préconisations concernent les zones de production de Wimereux Nord et Wimereux Sud.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature alimentation société santé