Pass sanitaire : les pompiers en grève illimitée à partir du 9 août pour protester contre la vaccination obligatoire

Pour protester contre la vaccination obligatoire, l’un des principaux syndicats des pompiers a déposé un préavis de grève nationale illimitée à partir du 9 août.
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS

Le 4 août, la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés (FA/SPP-PATS) a annoncé avoir déposé un préavis de grève nationale et illimitée. Celle-ci débutera lundi 9 août, date de mise en application du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire.

Ainsi des mouvements de grève dans les départements des Hauts-de-France sont attendus dès la semaine prochaine.

 "Le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, qui prévoit notamment et sous peine de sanctions, l’obligation vaccinale pour les sapeurs-pompiers, porte atteinte à la Constitution", déclare la FA/SPP-PATS dans un communiqué. Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel a validé en grande majorité les dispositions prévues par cette loi, en validant notamment la procédure de suspension du contrat de travail sans rémunération pour les CDI. Le Conseil consitutionnel a, en revanche, censuré l'obligation d'isolement et la rupture d'un CDD ou d'un contrat d'intérim avant son terme par l'employeur faute de pass sanitaire.

Pas opposés à la vaccination, mais à l’obligation

Dans son communiqué, la FA/SPP-PATS précise également qu’elle ne "s’oppose pas à la vaccination" mais à son caractère obligatoire.

Si notre organisation syndicale ne s’oppose pas à la vaccination, le caractère obligatoire de celle-ci renverse, au nom "de circonstances exceptionnelles durables" nombre de principes inscrits au plus haut niveau de la hiérarchie normative.

FA/SPP-PATS

Pour rappel, au même titre que les soignants, les pompiers sont concernés par l’obligation vaccinale à compter du 15 septembre, sous peine de sanctions. Une mesure annoncée par Emmanuel Macron le 12 juillet et directement rejetée par sept organisations syndicales représentatives des sapeurs-pompiers. Lors des manifestations contre l’obligation vaccinale des soignants et de l’extension du pass sanitaire ces dernières semaines, certains pompiers ont rejoint les cortèges. 

Pour Yannick Gosnet, président de la FA/SPP-PATS de l'Oise, le gouvernement doit faire un choix et définir clairement le statut des sapeurs-pompiers : "On a un métier qui nous impose d’avoir une certaine protection par rapport aux personnes que l’on va secourir mais on ne peut pas être assimilés à du personnel soignant et à un autre moment être exclus des dispositifs qui sont avantageux au personnel soignant quand ça arrange la gouvernance", explique-t-il. Un manque de considération qui s'illustre selon Yannick Gosnet par "des primes Covid non-versées alors que c'était le cas pour les personnels soignants".

Le syndicat de pompiers revendique alors le retrait immédiat de cette obligation vaccinale ainsi que l’abrogation des sanctions encourues en cas de non-vaccination.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers manifestation économie social