En 2019, la chasse aux oies cendrées pourrait être prolongée d'un mois

© Benoît Henrion
© Benoît Henrion

Emmanuel Macron a rencontré ce jeudi 15 février WiIlly Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, pour discuter des réformes de la chasse. Il a promis que la chasse aux oies cendrées, pratiquée en Picardie, pourrait être prolongée sur dérogation.

Par Romane Idres

Dans un communiqué, Willy Schraen parle d'un "échange extrêmement cordial et constructif" avec le Président de la République. Ce jeudi à l'Élysée, il semble avoir obtenu ce qu'il souhaitait, et notamment la prolongation de la saison de la chasse aux oies cendrées. 

Prolongée sur dérogation


Jusqu'ici, cette chasse est interdite à partir du 31 janvier à minuit. Mais Emmanuel Macron a promis au président de la Fédération Nationale des Chasseurs de la rendre possible, sur dérogation, jusqu'à la fin du mois de février. Et ce, dés 2019.

C'est ce que demandaient les chasseurs depuis longtemps, mais ça pourrait ne pas plaire au ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, qui prévoyait de demander aux chasseurs des contreparties pour leur accorder cette mesure. 

Un pas de plus vers les chasseurs 


Emmanuel Macron a également échangé avec Willy Schraen sur les réformes à venir dans le monde de la chasse comme celle du permis à 200 euros ou l'implication de la chasse "au coeur des politiques biodiversité et ruralité" du gouvernement. La Fédération estime donc que "Macron réaffirme son soutien aux chasseurs". Un avis partagé par les militants anti-chasse, qui réagissent sur les réseaux sociaux. 

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : quelle mobilité, à la campagne ?

Les + Lus