Le chien un atout pour la police et la gendarmerie

Recherche de personnes disparues, arrestations de malfaiteurs...Les chiens sont des atouts exceptionnels pour les gendarmes et les policiers

On parle peu souvent d'eux, pourtant eux aussi sont gendarmes. Ils ont un matricule, mais pas de képi. Ils ne disposent pas de pistolet à la ceinture, mais plutôt d'un collier autour du cou. Eux ont quatre pattes, et un peu plus de poils que leurs collègues sur deux jambes.

La mort la semaine dernière d'un chien de la police lors de l'assaut du RAID à Saint-Denis a mis en lumière l'apport essentiel de ces animaux dans l'activité des forces de sécurité. Dans l'Aisne, un des chiens de la gendarmerie a justement été décoré (chose rare) de la médaille de la Défense nationale à l'occasion des cérémonies du 11 novembre. Coyotte intervient sur de nombreuses missions dans toute la grande région nord. Rémy Vivenot et Eric Henry ont rencontré le chien et son maître dans leur activité.  

Avec : Gendarme Sébastien Gras Maître de chien de "Coyotte"; Adjt-Chef Ludovic Delaunois Peloton de surveillance et d'intervention gendarmerie de Château-Thierry; un reportage de Rémi Vivenot, Eric Henry et Sébastien Le Fur
Si un chien de gendarmerie (souvent des bergers) est généralement réformé (mis en retraite) à l'âge de neuf ou dix ans, il n'a qu'un seul maître tout au long de sa carrière.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité