Cet article date de plus de 7 ans

Gardasil: une jeune axonaise va porter plainte contre Sanofi

Une jeune femme de 20 ans, originaire du Soissonnais, s'apprête à porter plainte contre le laboratoire fabriquant le Gardasil. Elle estime en effet que ce vaccin contre le papillomavirus, responsable du cancer du col de l'utérus, est à l'origine de la polymyosite dont elle souffre depuis 3 ans.
La jeune femme, alors âgée de 17 ans, s'est faite vaccinée avec le Gardasil contre le papillomavirus en février 2010.

C'est après la 3ème injection, en mai de la même année, que son état général se dégrade: elle a notamment de plus en plus de mal à respirer.

Après une série d'examen et une hospitalisation, les médecins lui diagnostiquent une polymyosite: cette maladie auto-immune se caractérise par une inflammation et une dégénérescence des fibres constituant les muscles squelettiques.

La jeune femme a ainsi vu sa masse musculaire fondre en quelques semaines. La maladie a également attaqué les poumons.

La jeune femme, soutenue par sa famille, avait déjà alerté les autorités sanitaires sur la possible relation de cause à effet entre le Gardasil et la polymyosite. Elle est décidée à porter plainte contre le laboratoire fabriquant le Gardasil. Ce qu'elle devrait faire auprès du tribunal de Bobigny (93) dans les jours à venir.

Aujourd'hui, cette jeune femme a repris ses études. Mais elle ne guérira jamais de la polymyosite: cette maladie est incurable et récurrente.



.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé