Lehaucourt (Aisne) : la réforme des rythmes scolaires au coeur d'un chantage de la mairie

Le maire de Lehaucourt (Aisne) menace de supprimer les activités périscolaires - créées suite à la réforme des rythmes scolaires - à la rentrée 2016, si l'école refuse qu'elles soient regroupées sur un seul après-midi pour raison budgétaire.

Les parents devant l'école de Léhaucourt, dans l'Aisne.
Les parents devant l'école de Léhaucourt, dans l'Aisne. © France 3
La réforme des rythmes scolaires est entrée en vigueur il y a bientôt un an. Mais elle n'a pas fini de poser problème. Dans la commune de Lehaucourt (Aisne), le maire menace aujourd'hui de supprimer les activités périscolaires, qu'il était pourtant fier d'avoir organisé cette année.

durée de la vidéo: 01 min 51
Un an après, les activités périscolaires menacées

Raymond Froment (PCF/FG) a constaté le coût et la complexité du dispositif des activités périscolaires, qui nécessitait cette année de trouver des encadrants pour une heure, trois soirs par semaine.

Il a proposé une solution : regrouper les trois heures hebdomadaires sur un même jour.

Mais le conseil d'école a refusé. Or la loi veut qu'un accord soit trouvé entre cette instance et la mairie, pour que les rythmes scolaires soient aménagés. L'Education nationale a donc signifié au maire par courrier que sa demande n'était pas acceptée.

L'affaire a alors tourné à une forme de chantage. Raymond Froment menace désormais de supprimer toutes les activités périscolaires à la rentrée 2016 si l'Education nationale ne change pas d'avis. La loi étant la loi, le maire et le conseil d'école devront mettre de l'eau dans leur vin pour résoudre la situation à temps.
Le conseil d'école (source : education.gouv.fr)
Le conseil d'école est composé du directeur de l'école, président ; du maire ou de son représentant et d'un conseiller municipal désigné par le conseil municipal ; des maîtres de l'école ; des maîtres remplaçants exerçant dans l'école au moment des réunions du conseil et d'un des membres du réseau d'aides spécialisées intervenant dans l'école choisi par le conseil des maîtres de l'école ; des représentants élus des parents d'élèves en nombre égal à celui du nombre de classes de l'école ; du délégué départemental de l'éducation chargé de visiter l'école. L'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription assiste de droit aux réunions.

Il exerce notamment les compétences suivantes :
  • vote le règlement intérieur de l'école
  • élabore le projet d'organisation de la semaine scolaire
  • dans le cadre de l'élaboration du projet d'école à laquelle il est associé, donne tous avis et présente toutes les suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes les questions intéressant la vie de l'école (dont les conditions de bonne intégration d'enfants handicapés, les activités périscolaires, la restauration scolaire, les actions pédagogiques, l'utilisation des moyens alloués à l'école)
  • donne son accord sur l'organisation d'activités complémentaires éducatives, sportives et culturelles, etc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société rythmes scolaires