• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le Pr Christian Cabrol fête ses 90 ans à la Pitié Salpétrière, à Paris

© Sophie Crimon
© Sophie Crimon

Pionnier de la chirurgie cardiaque, le professeur Christian Cabrol, l'enfant de Chézy-sur-Marne, réalisa avec ses équipes la première greffe du coeur en Europe en 1968 et la première greffe coeur-poumons en Europe en 1982. Hier, collègues, greffés et amis l'entouraient pour souffler ses 90 bougies.

Par Camille Di Crescenzo

Né à Chézy-sur-Marne dans l'Aisne le 16 septembre 1925, le professeur Christian Cabrol est un pionnier en chirurgie cardiaque. Pourtant, ce grand humaniste s'est intéressé au coeur par hasard.

Enfant d'agriculteurs, le garçon souhaitait suivre la voie de son grand-père, médecin du village, qui lui semblait plus confortable. C'était sans compter l'influence de ses professeurs en médecine qui ont vu en lui les qualités d'un grand chirurgien et l'ont poussé à s'intéresser à l'anatomie pour développer la spécialité.

Une voie tracée par le hasard

"Si tu veux être un bon chirurgien, il faut bien connaître l'anatomie". Ainsi lui parlait son grand-père, médecin du village.
L'étudiant en médecine, Christian Cabrol, se passionne alors pour l'anatomie et présente sous l'impulsion de Gaston Cordier, professeur en anatomie, un mémoire sur le "poumon". Après quatre ans de recherches, il publiera deux livres qui deviendront des références en la matière.

Changement radical après un passage aux Etats-Unis​

Devenu professeur d'anatomie en 1955, Christian Cabrol entend parler d'une opération audacieuse où pour la première fois, un chirurgien était entré à l'intérieur du coeur grâce à une machinerie permettant d'assurer la circulation sanguine sans que celle-ci passe par le coeur.
L'histoire de cette opération hardie fait son chemin. Après son internat, il décide de poursuivre sa formation aux Etats-Unis, persuadé que pour progresser dans le domaine de la chirurgie cardiaque, il doit aller outre-Atlantique.

Après les poumons, le coeur

Dans les années 50, toutes les améliorations médico-chirurgicales, la pénicilline, la transfusion sanguine, l'anesthésie, venaient des Etats-Unis. La France apparaissait alors comme un pays de second ordre. Rentré en France, Christian Cabrol veut changer les choses et met en pratique ses acquis.
En Avril 1968, Clovis Roblain est le premier malade à recevoir une greffe du coeur. Son opération est considérée comme une victoire même si le patient décède trois jours plus tard. Le chirurgien doute mais reprend son travail avec acharnement. 
Forts de cet exemple, tous les services de chirurgie cardiaque d'Europe se sont lancés dans l'aventure.

en 1982, le Pr Cabrol réussit la première greffe coeur-poumon d'Europe, en 1986, il procède avec succès à l'implantation d'un coeur artificiel.

Aujourd'hui, si le professeur Christian Cabrol n'opère plus, il est toujours en première ligne. Devenu président de l'association Adicare, il poursuit son combat en faveur du don d'organes, respectant sa devise empruntée au général leclerc :"Croire, vouloir, continuer".

Hier, 300 invités entouraient l'homme de coeur pour souffler avec lui ses 90 bougies dont l'actrice Mireille Darc, elle-même opérée du coeur.
Le professeur Cabrol fête ses 90 ans
Propos reccueillis par sophie Crimon et Jean-Louis Croci avec Professeur Christian Cabrol et Mireille Darc


A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus