Baie de Somme : la chasse aux courlis cendré, une espèce menacée, est autorisée jusqu'au 31 juillet 2020

Un courlis cendré / © Pixabay
Un courlis cendré / © Pixabay

Les chasseurs pourront prélever à nouveau une espèce menacée de disparition, il s'agit du courlis cendré. C'est un oiseau emblématique de la baie de Somme. 

Par Halima Najibi

Dans un arrêté publié le 31 juillet 2019 dans le Journal officiel, la chasse du courlis cendré est ouverte sur l'ensemble du territoire métropolitain, du 1er samedi d'août sur le domaine public maritime des départements côtiers de la façade maritime de l'Atlantique, de la Manche et de la mer du Nord, à l'exception des étangs et des plans d'eau salés reliés ou non à la mer au 15 septembre sur le reste du territoire. Cet oiseau migrateur passe l'hiver chez nous en baie de Somme. Mais on peut l'observer dès le mois de juillet et jusqu'au mois d'avril.

Le total des prélèvements autorisés pour l'ensemble du territoire est fixé à 6 000 courlis cendrés. Cette autorisation de chasse est prolongée jusqu'au 30 juillet 2020. Une consultation publique avait donné un avis défavorable à l'ouverture de la chasse au courlis cendré. Aussi, les défenseurs des oiseaux ne comprennent pas cet arrêté.

La ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a réagi fortement en rappelant que l'espèce est en danger selon les listes rouges de l’Union internationale de conservation de la nature (IUCN). L'association ne va pas en rester là, elle a décidé d'alerter la Commission européenne. Même indignation pour la Fondation 30 millions d'amis.
 

Sur le même sujet

Les + Lus