Judo : 4 Picards au Tournoi de Paris les 8 et 9 février

Le Paris Judo Grand Slam se déroulera les 8 et 9 février dans la capitale. 4 Picards seront présents dont 3 dans la sélection Française. 
Madeleine Malonga, sacrée Championne du monde 2019 (-78 kilos) à Tokyo, pourrait bien faire briller à nouveau la Picardie au Tournoi de Paris.
Madeleine Malonga, sacrée Championne du monde 2019 (-78 kilos) à Tokyo, pourrait bien faire briller à nouveau la Picardie au Tournoi de Paris. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
C'est l'un des rendez-vous internationaux les plus importants qui se déroule ce week-end. Et un premier pas avant les Jeux Olympiques pour les deux Picardes sélectionnées. 

Des femmes en or ? 

L'année dernière, Madeleine Malonga avait déjà décroché l'or. Classée 1ère mondiale de sa catégorie (-78kg), la camblysienne de 26 ans aborde la compétition avec sérénité. "Je veux me faire plaisir, mettre en place tout le travail que je fais à l'entraînement. Mon objectif, c'est d'être prête pour les Jeux Olympiques et de décrocher l'or là-bas."

Sarah-Léonie Cysique (-57kg), pourtant plus jeune et moins habituée des podiums internationaux, adopte une attitude similaire. Hors de question pour l'Axonnaise de 21 ans de faire monter la pression. "J'y vais avec une certaine légèreté d'esprit. Plus on se met de pression, plus on se met des barrières.", explique-t-elle tout sourire. "Aujourd'hui, je me sens vraiment bien, et je suis pressée d'y aller, donc je pense que ça peut être un point fort."
 

Luka Lomidze, un talent à suivre


Côté masculin, Luka Lomidze, tout juste passé sénior, concourt dans la catégorie des plus de 100 kilos. Un défi pour l'Amiénois de 20 ans qui, malgré ses 112 kilos, fait partie des plus légers de sa catégorie. Elle contient des colosses comme Teddy Riner, affichant plus de 130 kilos sur la balance. Absent pendant plusieurs mois à cause d'une blessure au doigt, il vient de reprendre l'entraînement à l'INSEP, mais ne part pas défaitiste. "Je suis mieux préparé mentalement que physiquement, mais je me sens bien", a-t-il confié à nos journalistes. "Je n'ai rien à perdre et j'ai tout à gagner, alors je vais essayer d'amasser le plus d'expérience possible."
 

Pour se distinguer, il compte bien de faire de son "petit" gabarit un atout. "Il est vif pour un lourd. (...) Il se déplace bien, il a un très fort potentiel." S'il dit ne pas avoir peur de lui, Teddy Riner, double champion olympique, a tout de même repéré les qualités du Picard. "C'est un judoka atypique, parce qu'il bouge. Il a plusieurs cordes à son arc, ce qui n'est pas évident chez les lourds.
 

Un Picard dans la sélection ivoirienne 


Enfin, un quatrième Picard sera présent au tournoi. Cheick Dabonne, qui s'entraîne à l'Amiens SC, a été sélectionné pour concourir sous les couleurs de la Côte d'Ivoire dans la catégorie des moins de 81 kilos. S'il a déjà concuru dans des compétitions africaines, il s'agit de sa première compétition majeure face à des athlètes du monde entier. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
judo sport