Lubrizol : les agriculteurs picards touchés seront indemnisés dans une dizaine de jours

Le nuage de fumée s'échappant jeudi de l'usine Lubrizol à Rouen. / © MAXPPP
Le nuage de fumée s'échappant jeudi de l'usine Lubrizol à Rouen. / © MAXPPP

Au moins 1.800 agriculteurs ont été touchés par les suies de l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen la semaine dernière, a indiqué mardi le ministère de l'Agriculture. Les indemnisations pourraient être versées dans dix jours. 

Par Halima Najibi et AFP

Selon un décompte transmis lundi soir aux syndicats agricoles par le préfet de Seine Maritime, des milliers d'hectares de terres agricoles sont concernés par les interdictions de commercialisation des productions végétales et animales: en Seine-Maritime, 112 communes sont touchées, 39 dans la Somme, 40 dans l'Oise et 14 dans l'Aisne. Rien n'a été encore dit sur les autres départements de Normandie et ceux, voisins, d'Ile-de-France.

En déplacement à Rouen, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume a affirmé que la transparence totale sur les analyses en cours sera faite sur l’ensemble des zones géographiques touchées. Les premiers résultats de ces analyses sont attendues d'ici la fin de la semaine.
 

Mardi matin, la directrice générale de Lubrizol, Isabelle Striga, s'est déclarée "désolée" sur France Info que les agriculteurs ne puissent "pas mettre sur le marché leurs produits ces jours-ci". Pour autant, elle a indiqué qu'il était "trop tôt" pour dire si le groupe allait indemniser directement des agriculteurs. 

L'usine Lubrizol, où travaillent environ 400 personnes, fabrique des additifs qui servent à enrichir les huiles, les carburants ou les peintures industrielles. Elle a été classée "Seveso seuil haut" ce qui signale sa dangerosité majeure et implique qu'elle bénéficie d'une surveillance particulière.

Au moins 1.800 agriculteurs ont été touchés par les suies de l'incendie de l'usine Lubrizol, a indiqué ce mardi le ministère de l'Agriculture, selon lequel les premières indemnisations pourraient intervenir sous une dizaine de jours. Les agriculteurs qui ne peuvent pas vendre leurs productions seront indemnisés grâce au Fonds de mutualisation du risque sanitaire et environnemental (FMSE), a précisé le ministère.



 

Sur le même sujet

Les + Lus