• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les DéBoschés de l'usine Bosch de Beauvais gagnent en appel

Après avoir perdu en 1ère instance devant les Prud'hommes de Beauvais, les DéBoschés viennent de gagner en appel face à leur ancien employeur: Bosch est condamné à verser aux 86 salariés contestataires près d'1,6 millions d'euros.

Par Jennifer Alberts

En 2008, Bosch annonce la fermeture de l'usine à Beauvais. Une fermeture qui sera effective en 2010: à l'époque, l'entreprise embauchait 350 personnes. Une centaine a pris sa retraite. Restait 240 salariés: 50 sont partis en pré-retraite, 22 ont accepté une mutation dans d'autres usines du groupe, 170 devaient être licenciées et reclassées. Sur ces 170 derniers employés, 86 ont contesté leur licenciement. 

Ils se sont regroupés au sein de l'association les DéBoschés.

Les DéBoschés avaient perdu en 1ère instance devant les prud'hommes de Beauvais en mai 2012. Une décision dont ils font rapidement appel: 24 janvier dernier, leurs dossiers étaient examinés par la Cour d'Appel d'Amiens

Ce mardi, la Cour d'Appel d'Amiens a rendu sa décision: Bosch est condamné à verser à chacun des 86 salariés 6 mois de salaire. L'entreprise doit par ailleurs leur rembourser les frais de justice et à Pôle Emploi de 3 mois de salaire: la justice estime en effet que Bosch n'a pas mis tous les moyens nécessaires pour reclasser ses ex-salariés: seules 17 offres de reclassement avaient été proposées aux salariés de Beauvais. Après une période de reclassement négociée de 9 mois, les DéBoschés s'étaient naturellement retrouvés inscrits à Pôle Emploi dont ils touchaient des indemnités.

Au total, Bosch doit payer 2 millions d'euros dont 1,6 millions environ aux salariés.

Le groupe peut encore se pourvoir en cassation.

DMCloud:63395
Victoire en appel des DéBoschés
Avec Barbara Vrillac, avocate de l'association Les D-Boschés; Jean-Claude Truffaut, ex-salarié - Usine Bosch Beauvais et Arnaud Deforge, ex-salarié - Usine Bosch Beauvais/Reportage de Julien Guéry, Yannick Le Gall et Gilles Bezou

 

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus