Ryanair montrée du doigt sur la sécurité de ses vols

Selon selon un sondage interne révélé lundi par la chaîne de télévision britannique Channel 4, près de 90% pilotes de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair s'inquiètent du manque de transparence concernant la sécurité des vols. Un sondage aussitôt contesté par la direction de l'entreprise. 

Une grande majorité de pilotes de Ryanair (88,8%) considère que la compagnie n'a pas "une culture de la sécurité ouverte et transparente",
selon une enquête de l'association The Ryanair Pilot Group (RPG). 1.093 commandants et copilotes - soit près d'un tiers des effectifs - ont répondu à cette enquête.

Inquiétude des pilotes

Et même s'ils sont 93,6% à réclamer une enquête indépendante concernant l'impact sur la sécurité des vols des conditions d'emploi au sein de Ryanair, plus de la moitié n'osent pas aborder ces problèmes avec leurs supérieurs: 9 pilotes sur 10 estiment que la compagnie dissuade les pilotes de partager leurs inquiétudes quant à la sécurité des vols.

Le sondage a été lancé à la suite d'une menace de la direction de Ryanair de renvoyer les pilotes qui signent une pétition appelant les régulateurs du secteur aérien en Irlande et en Europe à se pencher sur la sécurité.

La direction de Ryanair a immédiatement contesté la validité de cette enquête: un porte-parole de Ryanair a estimé qu'elle était "dépourvue d'indépendance, d'objectivité et de fiabilité", arguant du fait que le RPG n'était pas représentatif, ses dirigeants travaillant pour des
concurrents comme KLM ou Aer Lingus. 
Il a également souligner le "bilan de sécurité exceptionnel en 29 ans" d'activité de la compagnie aérienne.


Des pratiques "dangereuses" selon les autorités espagnoles

Un sondage conforté par un rapport de la commission d’aviation civile espagnole, en partie dévoilé par la Tribune de Genève lundi 12 août dernier. Les autorités espagnoles jugent "dangereuses" les pratiques de la compagnie en matière de gestion du carburant de ses avions: Ryanair embarquerait le minimum nécessaire de carburant pour réaliser des économies.

L'aviation civile espagnole s'est intéressée à Ryanair après que plusieurs de ses appareils ont été contraints à se poser en urgence sur le sol ibère. Le 26 juillet dernier, 3 avions avaient dû être déroutés sur Valence à l'aéroport de Madrid: ils n'avaient pas assez de carburant pour voler au milieu des orages. Les pilotes de Ryanair avaient alors demandé à atterrir en urgence. 2 avaient lancé le signal de détresse "mayday".

Peu après ces incidents, un quotidien britannique, The Independent, révélait que les restrictions budgétaires mises en place par la direction de Ryanair obligeaient les pilotes à ravitailler les appareils avec le minimum de kérosène et de justifier par écrit tout excédent.
Le 7 décembre 2012, un avion avait encore une fois dû atterrir en urgence dans les mêmes conditions, à Budapest en Hongrie.


Une lettre de félicitations pour les plus économes

Selon Ryanair, ses vols se font toujours avec "les niveaux de kérosène requis" et assure qu’aucune pression n'est exercée sur ses pilotes.
Mais en juin dernier, des documents internes publiés par Le Nouvel Observateur confirment les allégations de The Independent.

Dans des courriers envoyés aux pilotes, la direction de la compagnie irlandaises leur demande de limiter leur consommation de carburant.
Si un pilote dépasse de 300 kg la limite de carburant fixée par la compagnie, il doit se fendre d'une explication "valide et raisonnable".
A la fin de chaque mois, Une lettre de félicitations serait même adressée à ceux qui auraient fait le plus d'économie et un tableau des performances de chacun serait régulièrement établi. 

Ryanair est l'une des plus importantes compagnies aériennes présentes à l'aéroport de Beauvais Tillé. Elle propose plus d'une cinquantaine de destinations au départ de l'Oise.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport beauvais-tillé transports aériens