Dernier spectacle aérien sur la piste de la base de Creil

Les Alphajet de la Patrouille de France en répétition à la base aérienne de Creil, le 26 mai 2016. / © Christelle Juteau
Les Alphajet de la Patrouille de France en répétition à la base aérienne de Creil, le 26 mai 2016. / © Christelle Juteau

La piste de la base aérienne 110 Creil va fermer. Dimanche 29 mai, un dernier spectacle de la flotte creilloise en présence de la Patrouille de France clôturera l'usage de cette piste. Jeudi, nous avons assisté à la répétition des pilotes de la Patrouille de France.

Par France 3 Picardie

Le meeting de l'Air à la base aérienne de Creil ce dimanche 29 mai, est un rendez-vous incontournable pour les passionnés d'aviation. La flotte creilloise et la Patrouille de France offriront un spectacle d'aéronefs de tous types aux visiteurs.


Les cent ans de la base aérienne


Ce meeting de l'Air ouvert au public qui aura lieu dimanche, marque le centenaire de la base aérienne de Creil. En plus des démonstrations des différents aéronefs dans le ciel, un espace de simulation permettra aux visiteurs de se mettre dans la peau d'un pilote de la Patrouille de France, celui d'un hélicoptère ou celui d'un avion de ligne.

Nous avons assisté aux répétitions de la Patrouille de France, jeudi 26 mai.

La patrouille fait ses répétitions
Reportage de Christelle Juteaux et Anne-Lise Havard. Intervenants : Fabien Darras, Sergent chef patrouille de France ; Lieutenant-colonel Arnaud Amberg, Équipe de présentation de l'armée de l'air ; Commandant Christophe Dubois, Patrouille de France.

Déménagement de la base aérienne de Creil


Des avions, des hélicoptères ou encore des planeurs survoleront le ciel, en décollant pour la dernière fois de la piste de la base aérienne 110 de Creil. Celle-ci sera officiellement fermée à la fin du mois d'août pour rassembler la flotte de Creil avec celle d'Evreux sur la base aérienne normande. En tout, 400 personnels sur 2850 sont concernés.

Même s'il n'y aura plus d'activité aéronautique militaire, ce n'est pas la mort programmée du site. La direction du renseignement militaire, présente sur la base, va se consolider dans les trois prochaines années, assure le commandant de la base.

Informations pratiques et billetterie 

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus