• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Meurtre d'Angélique Dumetz : la fin de 18 ans de procédure

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le dernier suspect mis en examen dans l'affaire du meurtre d'Angélique Dumetz a bénéficié d'un non-lieu, prononcé par le tribunal de grande instance de Senlis fin janvier. La famille avait jusqu'à ce mardi 10 février pour faire appel. 

Par Nathalie Tissot

Angélique Dumetz avait été poignardé à mort en forêt de Compiègne en octobre 1996. Son meurtrier avait été confondu grâce à son ADN en 2011 après avoir assassiné sa femme Alice avec la même arme. Mais José Mendes Furtado s'est suicidé.

 / © Zohra Hamdane Reste un suspect, Fernando Gomes Ferreira, 42 ans, poursuivi pour complicité. Après une longue enquête, le vice-président du tribunal de grande instance de Senlis en charge du dossier a rendu fin janvier une ordonnance de non-lieu, estimant qu'il n'y avait pas assez d'éléments pour continuer à poursuivre Fernando Gomes Ferreira. Ce dernier aura passé en tout, 18 mois en prison, selon son avocat Hubert Delarue.

Pour la mère d'Angélique, Marie-Pierre Mazier, interviewée par nos collègues du Parisien, cette décision dont elle a été informée par courrier recommandé, a un goût amer. C'est la fin d'un combat de 18 ans de procédure. 

Elle avait jusqu'à aujourd'hui pour faire appel.












Interview d'Amélie Cladière procureure de Senlis
Avec : Amélie Cladière Procureure de la République de Senlis, des propos recueillis par Christelle Juteau et Didier Bert


 

Meurtre d'Angélique : fin de 18 ans de procédure
Une interview de Maître Hubert Delarue, avocat de Fernando Gomez Ferreira par Zohra Hamdane.

 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus