Cet article date de plus de 8 ans

Nogent-sur-Oise : les élus et l'Etat veulent améliorer la qualité de l'air

Une première réunion de concertation s'est tenue mardi à Saint-Maximin (60) pour lancer un plan de protection de l’atmosphère (PPA) pour le Grand Creillois. La ville de Nogent-sur-Oise est particulièrement visée : le taux de particules y dépasse trop souvent le seuil autorisé.
Selon une directive européenne datant de 2008, l'air d'une commune ne doit pas excéder 50µg/m³ (microgrammes par mètre cube), plus de 35 jours par an. Or, selon les relevés réalisés par Atmo Picardie, Nogent-sur-Oise s'est trouvée 36 fois dans cette situation en 2011 et en 2012. En juin 2013, le seuil a même déjà été dépassé 33 fois.

L'Etat, par l'intermédiaire de la sous-préfecture de Senlis, les élus locaux et des experts, dont Atmo Picardie, se sont donc retrouvés mardi au lycée Rotschild de Saint-Maximin (60) pour la première fois dans le cadre d'un plan de protection de l'atmosphère. Le PPA doit permettre de définir les mesures à prendre pour ramener les concentrations en polluants atmosphériques à un niveau inférieur aux valeurs limites réglementaires.

Les chauffages au bois en cause ?

Les particules décelées dans l'air à Nogent-sur-Oise sont essentiellement des résidus de biomasse. La situation de cette commune, unique en Picardie, pourrait donc s'expliquer par l'utilisation de chauffages au bois à foyer ouvert : "dans ce type d'équipement, la combustion se fait à une température faible et ne brûle pas suffisamment les particules", explique Marc Luittre, chargé d'étude à Atmo Picardie.


Comment améliorer la qualité de l’air dans les... par developpement-durableUn PPA peut d'ailleurs permettre la mise en oeuvre des mesures d'incitation au changement de mode de chauffage voire des aides à l'installation de nouveaux équipements, comme des inserts. Le PPA d'Ile-de-France, révisé cette année, intègre de telles mesures. Selon le site internet du ministère du Développement durable, des PPA ont même interdit l’utilisation de certains moyens de chauffage utilisant de la biomasse.

En France, trente-cinq PPA sont en cours d’élaboration ou de révision et trois sont en cours de réflexion dans des zones couvrant près de la moitié de la population française.


Les difficultés de la mise en place des plans... par developpement-durable


Les enfants et les personnes âgées les plus sensibles aux particules

Les risques sur la santé sont principalement respiratoires et cardiovasculaires. Les personnes souffrant d’asthme, d’une maladie cardiovasculaire, d’une maladie respiratoire comme une bronchopneumopathie chronique, ainsi que les enfants et les personnes âgées sont les plus sensibles aux effets néfastes sur la santé des particules fines.


L’impact des particules fines sur la santé et l... par developpement-durable

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement