Tricot (60), dernier bastion de la Choule

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

La Choule est l'un des plus anciens jeux traditionnels picards. Le but est simple : les hommes mariés affrontent les célibataires pour s'approprier le Choulet, sorte de poire de cuir remplie de bourre. A Tricot, c'est la tradition, le lundi de Pâques, la grande rue devient un terrain de jeu.

Par Camille Di Crescenzo

Dès le XIème siècle, on fait mention de la Choule en Picardie. Ce jeu d'équipe se pratiquait alors dans une prairie, à mi-chemin des villages qui s'opposaient, à l'aide d'une boule de cuir garnie de foin, d'eau ou de mousse.
© Ph Daryl 1894
© Ph Daryl 1894

L'objectif était de déposer cette boule ou Choulet dans le camp adverse pour marquer des points.

Un jeu et non un sport

Avant d'être un jeu, du temps de Charles V, soit au Moyen-Age, c'était plutôt un rite de passage où les jeunes gens affrontaient des hommes plus mûrs. 
Aujourd'hui, les camps n'ont pour ainsi dire pas changé, les célibataires affrontent les hommes mariés.

Pas de règles

Sans autre loi que celle du plus fort, du plus rapide ou du plus malin, ce jeu du peuple a fait des victimes. Si les édits royaux, qui le jugeaient barbare, l'ont interdit à une certaine période, ni eux ni la guerre n'ont pourtant réussi à l'éradiquer. 

A Tricot, dans l'Oise, c'est une tradition, la Choule se joue tous les lundis de Pâques. La grande rue devient le terrain de jeu. A chacune de ses extrémités,,une maison par dessus laquelle, chaque camp doit lancer le choulet pour marquer des points.

On dit que c'est pendant la Guerre de Cent ans que les Anglais l'auraient codifiée en deux variantes, l'une donnant naissance au football, l'autre au rugby.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus