Quand les Fatals Picards chantaient “Le jour de la mort de Johnny”... et se faisaient censurer

Le groupe des Fatals Picards. / © MAXPPP
Le groupe des Fatals Picards. / © MAXPPP

En 2009, le groupe des Fatals Picards chantaient "Le jour de la mort de Johnny", hommage au second degrès au célèbre chanteur. Johnny Hallyday avait refusé que le titre apparaisse sur leur album, produit par la maison de disque commune Warner.

Par Jeanne Blanquart

En 2009, cela paraissait si loin, et pourtant les Fatals Picards se demandaient déjà ce qui se passerait "Le jour de la mort de Johnny". Un titre hommage, selon le groupe humoristique, qui n'a vraiment pas plu au chanteur. 

"Tu étais pour nous, le dernier indien // Le Jean Michel Jarre, du rêve américain // Tu étais le blues, de Bruxelles à Memphis // L'ultime samouraï, de la route 66", entame le groupe dans le chanson qui résonne terriblement dans l'actualité.

Les Fatals Picards - Le jour de la mort de Johnny


La suite de la chanson s'intéresse aux conséquences de la mort de Johnny. "Est-ce qu'il fera beau ? Est-ce qu'il y aura des motos ? Est-ce qu'il y aura des anges en perfecto à franges ?" poursuit le chanteur avant d'affirmer "On se sentira tous un peu belge, on se sentira tous un peu triste". 


Censure de la Warner


Rien de bien méchant dans ces paroles certes taquines, mais bon esprit. Pourtant, cela n'a pas du tout plu au chanteur. Lorsque les Fatals Picards proposent à leur maison de disque, la Warner, de mettre le titre sur leur prochain album, celle-ci est d'emblée réticente. D'autant qu'elle produit également Johnny Hallyday... 

"Après écoute, Warner a souhaité faire écouter le titre au principal intéressé avant de prendre la décision de faire apparaître ou non le titre sur l'album Le Sens de la gravité. D'après ce que Warner nous a dit, Johnny ne souhaitait pas que cette chanson apparaisse sur un support phonographique, de surcroît produit par sa propre maison de disque", expliquait alors le groupe sur son site, propos rapportés par nos confrères du Monde

Le titre est retiré de l'album et des plateformes de streaming - même si le titre reste accessible et partagé par d'autres internautes. "C’est un hommage second degré, à la sauce Fatals Picards", explique pourtant Laurent Honel, le guitariste du groupe, à nos confrères du Parisien. "Moi, je le vois comme un titre nostalgique, de quelqu’un qui l’a vu gamin dans sa période rock’n’roll, entouré des plus grands auteurs. J’aurais adoré le rencontrer et lui écrire une chanson."


Plus de vues


Aujourd'hui, le nombre de vues sur les vidéos de la chanson a soudainement grimpé. "Ça m’inspire un sentiment ambigu. Je ne suis pas dupe du côté malsain, et que certaines personnes veulent récupérer le titre pour véhiculer des choses autour de lui que je ne cautionne pas", poursuit le guitariste. "Mais j’ai aussi entendu des fans de Johnny qui prenaient cette chanson comme un hommage, ce qu’elle est profondément."

Le groupe, qui a longtemps interprété ce titre sur scène, n'exclut pas de la jouer à nouveau, en tant qu'hommage, mais pas tout de suite. 



Sur le même sujet

toute l'actu musique

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus