Agriculteurs, économie verte, capitale régionale : le programme de Manuel Valls à Abbeville et Amiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickael Guiho
Le Premier ministre Manuel Valls.
Le Premier ministre Manuel Valls. © NICOLAS TUCAT / AFP

Le Premier ministre Manuel Valls sera à Abbeville puis à Amiens, ce jeudi 30 juillet. Economie, ferroviaire, agriculture, environnement, capitale régionale : des annonces devraient être faites. Une visite à suivre sur France 3 Picardie.

Cette fois, c'est la bonne. Après une visite reportée à la dernière minute, le Premier ministre Manuel Valls se déplace en Picardie ce jeudi 30 juillet. Economie, environnement et grande région seront les thèmes phares de cette visite politique, que vous pourrez suivre sur France3Picardie.fr et dans les JT de 12h et 19h.

Abbeville : "déambulation", ferroviaire et agriculteurs


L'arrivée du premier ministre à Abbeville est annoncée pour 11h45. Accueilli par le maire Nicolas Dumont (PS), Manuel Valls visitera la plage avant une "déambulation dans le centre ville", entouré, n'en doutons pas, de quelques militants bien choisis.


Dans votre JT régional à midi, Yannick Le Gall sera en direct d'Abbeville, pour livrer les premières images du ministre et peut-être une réaction.

A 13h30, la visite continuera avec Garopôle, le quartier rénové de la gare, où le Premier ministre annoncera les principaux investissements ferroviaires des prochaines années, dans le cadre du nouveau plan Etat-Région.


Dès 14h00, Manuel Valls se confrontera à la crise des éleveurs, en rencontrant la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Somme, à la sous-préfecture d'Abbeville. Un échange express puisque le Premier ministre s'en ira vers le parc du Marquenterre à 14h30.


Environnement et économie verte


A 15h10, sous le soleil, le Syndicat mixte Baie de Somme et le Conservatoire du littoral (qui fête ses 40 ans) présenteront au Premier ministre le parc du Marquenterre et les travaux opérés pour le valoriser.

Ce sera ensuite la remise officielle de la "stratégie 2050" du Conservatoire du littoral, suivie d'une allocution de Manuel Valls, qui reprendra la route à 16h10.


Cette séquence environnement se poursuivra vers 17h00 à Dury, dans une entreprise qui est en train de devenir le leader européen de la biomasse végétale : le Centre de valorisation des Glucides (CVG). Un portrait du CVG sera diffusé dans nos journaux de 12h00 et 19h00.

Suite à la visite de l'entreprise, Manuel Valls présentera à la presse le volet "Enseignement supérieur, recherche et innovation", du futur contrat de plan Etat-Région.

Les espoirs d' "Amiens capitale"


Claude Gewerc, président de la région Picardie, accueillera enfin Manuel Valls au conseil régional vers 17h45, pour la signature du fameux contrat de plan Etat-Region.

L'appel lancé par les élus et la mobilisation des populations pour Amiens Capitale ont interpellé les médias qui se succ...

Posted by Amiens Capitale on mercredi 29 juillet 2015

Mais les 130 élus rassemblés ont un espoir en tête : que Manuel Valls annonce qu'Amiens sera la capitale administrative de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Claude Gewerc, qui s'exprimera juste avant le premier ministre, ne manquera pas d'en refaire la demande.

"Nous attendons, non seulement des propos rassurants, mais surtout des propositions de maintien des emplois d'État en Picardie", a fait savoir le collectif "Amiens Capitale", qui rassemble des élus régionaux de tout bord.



Loïc Beunaiche sera en direct du conseil régional dans le JT de 19h00, pour vous faire vivre cette ultime étape de la visite ministérielle, avant que Manuel Valls ne quitte Amiens vers 19h15.

La liste des capitales régionales retenues par le gouvernement sera dévoilée demain, vendredi 31 juillet, en conseil des ministres.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.