Amiens (80) : manifestation en hommage à Hervé Gourdel devant la maison de la culture à 15h

Publié le Mis à jour le
Écrit par Arnaud Wust

A l'appel de l'association des musulmans de Picardie, du collectif triple A, du conseil régional du culte musulman de Picardie et de l'association des rapatriés d'Algérie, un rassemblement à la mémoire de l'otage assassiné en Algérie est organisé ce samedi.

  "Un crime odieux auquel les musulmans de Picardie et de France ne veulent pas être associés" par ces mots Aïssa Mandi, membre du collectif Triple A, a voulu ce vendredi montrer que la tristesse et la peine ont envahi le coeur des musulmans français après la décapitation d'Hérvé Bourdel.

« Nous sommes musulmans oui, mais nous sommes des Français avant tout et il est important que les gens sachent que notre islam, ce n’est pas cela. Notre islam, c’est une religion de paix et comme le prophète, nous aspirons à vivre en parfaite harmonie avec les autres, qu’ils soient chrétiens ou juifs », explique Aïssa Mandi, qui craint les amalgames après cette série d’assassinats.

Autre réaction émue d'un musulman picard, celle de Ahmed Berami, président de l’association des musulmans de Picardie : "C’est avec une vive émotion et un grand effroi que nous avons appris l’assassinat de notre compatriote Hervé Gourdel. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et ses proches, nous partageons leur peine et leur douleur".

Un crime odieux auquel les musulmans de Picardie et de France ne veulent pas être associés 


 Enfin « En tant que responsable associatif, je condamne tous les jours ces actes de terrorisme qui font du mal aux musulmans, mais malheureusement, ce n’est pas toujours relayé. Aujourd’hui, il est important que l’on fasse entendre notre voix et c’est ce que nous voulons faire à travers cette protestation silencieuse qui sera aussi l’occasion de montrer notre solidarité avec la famille d’Hervé Gourdel », souligne Ahmed Assal, président du conseil régional du culte musulman de Picardie.

Dans un rare mouvement commun de rejet de cette violence aveugle, de nombreuses associations musulmanes picardes se sont associées pour convier tous les Amiénois et tous les Picards, sans distinction de religion, à venir se rassembler ce samedi à 15h devant la maison de la culture d'Amiens.

Ce vendredi déjà, comme dans plusieurs régions de France, à l'appel du président du Conseil français du culte musulman, des musulmans accompagnés de laics et des représentants d'autres religions se sont rassemblés devant la Mosquée de Paris. 
Autre action en hommage à Hérvé Gourdel, tout ce week-end, les drapeaux resteront en berne sur les bâtiments officiels, à Amiens comme partout en France à la demande de l’Élysée.