Le champion d'Europe de vol à voile rejoue son titre lundi

Louis Bouderlique, coureur du ciel sur son planeur, concourt pour le titre européen de vol à voile, catégorie 15 mètres, en Italie à partir de lundi. Ce pilote d'Air France est membre de l'aéroclub d'Amiens.

Les « vélivoles », c'est ainsi que l'on nomme ces compétiteurs du ciel, les professionnels du vol à voile qui s'affrontent lors de compétitions internationales de vitesse. Sur leurs planeurs, des aéronefs très légers, ils exploitent les courants ascendants et descendants pour effectuer le parcours le plus rapidement possible. 



Aux championnats d'Europe qui s'ouvrent lundi à Rieti, en Italie, un Picard fait partie des favoris : Louis Bouderlique, 36 ans, tenant du titre après sa victoire en 2013 à Vinon-sur-Verdon dans le Var (catégorie 15 mètres). 

Et c'est à l'aéroclub Amiens Métropole que le jeune homme a fait ses premiers pas sur un planeur, à 14 ans. Plus tard il y a appris à piloter des avions. Devenu pilote de ligne, il est actuellement co-pilote cher Air France, à bord d'A330 et d'A340.

Louis a remporté le dernier Championnat de France de planeurs en mai, en catégorie 18 mètres qui correspond à l'envergure maximum de l'appareil.

Porter par l'air et les courants

Le parcours d'une course se compose d'une ligne de départ, de points de virage et une ligne d'arrivée. En dehors de ses repères, les pilotes composent leur trajectoire en fonction de leur analyse des airs. Les concurrents sont libres de choisir le moment qui leur semble le plus adapté pour s'élancer.



Le vol à voile repose sur de nombreuses variables météorologiques, il faut être le plus rapide sans se faire piéger. Attention par exemple à ne pas descendre trop bas au risque de devoir atterrir prématurément, faute de courants ascendants. 

Douze journées de compétition sont prévues pour le Championnat d'Europe à partir lundi. Si la météo le permet.