Cet article date de plus de 8 ans

Gilles de Robien devant le tribunal correctionnel d'Amiens

11 ans après les faits, l'ancien maire d'Amiens comparaît devant le tribunal correctionnel d'Amiens pour homicide involontaire dans la mort en 2002 d'Hector Loubota sur un chantier d'insertion de la Citadelle.
Le procès avait déjà été reporté à 2 reprises. Mais cette fois-ci, Gilles de Robien, ancien maire d'Amiens, était présent pour cette audience devant le tribunal correctionnel de la ville.



En 2002, Hector Loubota, un jeune maçon de 19 ans, était mort dans l'effondrement d'un mur dans chantier d'insertion de la Citadelle.

2 procès avaient déjà relaxé un responsable administratif de la ville. La procédure devant le tribunal correctionnel d'Amiens est à l'initiative de la famille de la jeune victime.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice