Goodyear : le procès des anciens salariés pour séquestration renvoyé

Le tribunal correctionnel d'Amiens a accepté mardi matin la demande des avocats des huit anciens salariés de l'usine Goodyear, poursuivis pour avoir retenu deux cadres dirigeants dans les bâtiments de l'usine pendant trente heures en janvier 2014. Le procès est renvoyé au 24 novembre.

La demande de renvoi était motivée par un dossier incomplet (absence de vidéos de la scène) et remis trop tardivement aux avocats.

Les huit anciens salariés de Goodyear qui étaient convoqués mardi matin devant le tribunal correctionnel d'Amiens contestent la notion de « séquestration ».

Ils avaient été placés en garde à vue le 17 février dans le cadre de l'enquête sur la séquestration de deux cadres de l'entreprise en janvier 2014.

À l'époque, la CGT voulait ainsi instaurer un rapport de force et obliger la direction à négocier les conditions de licenciement. Soutenue par des salariés, la CGT avait donc décidé de retenir le directeur du site et son directeur des ressources humaines jusqu'à ce qu'elle obtienne gain de cause.

Récit : Zohra Hamdane ; montage : Dominique Choisy