L'arrestation d'un groupuscule ultra nationaliste et de son leader hamois fait réagir les habitants de la commune

Lundi dernier, 16 personnes d'un groupuscule ultra nationaliste ont été arrêtées avec à leur tête un jeune de Ham qui semait la terreur. Le groupe se réclamait de la mouvance extrémiste Troisième Voie, aujourd'hui dissoute.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

A Ham, petite ville de 5 000 habitants où habite le meneur du groupe, le maire n'est pas surpris par cette arrestation. En 2010, il avait commandé une enquête sur la délinquance dans son secteur.

Il y a deux ans, des tags à caractère raciste sont apparus sur les murs du stade ainsi que des croix gammées sur le collège. 

reportage de Jean-Pierre Rey, Stanislas Madej et Mathieu Maillet avec Marc Bonef, conseiller régional (UMP), ancien maire de Ham