Canal Seine-Nord Europe : les retombées économiques du chantier du canal et des futures plates-formes à Nesle et à Péronne

La réalisation du Canal Seine-Nord Europe va permettre de dynamiser l'emploi local. Les communes de Nesle et Péronne attendent beaucoup de cette réalisation qui devrait voir le jour en 2017, si le calendrier est respecté.   

Le Canal Seine-Nord Europe long de 107 kilomètres entre Compiègne dans l'Oise et Cambrai dans le Nord doit permettre le transit de fret à grand gabarit, d'une longueur de 185 m et d'un volume de 4.400 tonnes, depuis Le Havre (76) jusqu'à Dunkerque (59) et au Benelux. 

Les territoires concernés par le tracé se prépare en amont

Après l'engagement financier de l'Europe, il semble que le projet après des années d'attente puisse réellement se concrétiser. Une bonne annonce pour le développement économique de la nouvelle région des Hauts de France. Le pays Neslois espère que la construction de ce grand chantier va apporter une véritable bouffée d'oxygène et qu'il va induire des emplois directs et indirects.

Afin de prépararer l'arrivée du Canal et anticiper les besoins liés au chantier de construction, des plates-formes multimodales sont prévues à Nesle et à Péronne dans la Somme. Le président de la Communauté attend un millier d'emplois. 
Avec : André Salomé Président de la Communauté de Communes du Pays Neslois; Philippe Varlet Vice- Président du Conseil Départemental de la Somme en charge du projet Canal SNE; Jean-Pierre Tabeur Chef de projet régional Canal SNE Pôle Emploi; un reportage de Jean-Paul Delance, Jérôme Arrignon et Jean-Paul Delance

Le Premier ministre Manuel Valls s'est engagé à ce que le chantier débute en 2017. La mise en eau est prévue en 2023.