Comment les députés de Picardie ont dépensé les sous de la réserve parlementaire en 2015 ?

Ici, une partie des députés picards. Tous sont dans notre palmarès. / © France 3
Ici, une partie des députés picards. Tous sont dans notre palmarès. / © France 3

L'Assemblée nationale a mis en ligne le détail des dépenses de la réserve parlementaire, une subvention d'État qui permet aux députés d'aider les associations et les collectivités de leur circonscription. Comment les députés de Picardie ont utilisé ces sous ?

Par Nathalie Tissot

Ils chouchoutent les communes


Le député maire de Saint-Quentin jusqu'en janvier, Xavier Bertrand (Les Républicains) a versé en 2015 la totalité de son enveloppe de plus de 150.000 euros à des communes. Parmi elles : Itancourt, qui a bénéficié de 12.000 euros pour la réalisation de travaux. Le député de la Somme Alain Gest (Les Républicains) a lui attribué 10.000 euros à Le Quesnel, Saint-Vast-en-Chaussée mais aussi à Fontaine-sous-Montdidier pour le ravalement de l'église Notre-Dame. Olivier Dassault (Les Républicains) a quant à lui versé près de 15.000 euros à Lafraye et 10.000 pour trois autres communes de l'Oise : Therdonne, Saint-Just-en-Chaussée et Hondainville. Dans le département, Edouard Courtial (Les Républicains) a lui été plus généreux avec le comité des fêtes de Rémérangles, qui a reçu la coquette somme de 10.000 euros.

Les municipalités de l'Aisne ont aussi leurs bienfaiteurs du côté du groupe socialiste, républicain et citoyen. René Dosière, a par exemple versé en tout près de 65.000 euros aux villes de Charmes, Bucy les Cerny, Montigny sur Crecy, Saint-Thomas, saint-Gobain, Montcornet. Marie-Françoise Bechtel a également signé ses plus gros chèques pour quatre municipalités notamment un de 25.000 euros à Champs pour la réfection de voiries. Pareil dans la Somme pour Jean-Louis Bricout et Jean-Claude Buisine qui a attribué 25.000 à Quend pour la construction d’une bibliothèque/médiathèque.

Ils gâtent leur ville


En haut du palmarès des députés qui ont versé le plus d'argent à leur commune, on trouve le député maire UDI d'Albert (Somme) : Stéphane Demilly. Il a versé plus de 90.000 euros à Albert pour différents travaux : "construction d'un parking, installation d'armoires gradateurs au théâtre du Jeu de Paume, achat d'équipements et de matériel pour les services techniques municipaux, installation d'un système de vidéoprotection". En 2014, il avait déjà versé 60.000 euros à sa commune. Comme l'année précédente, le député maire Les Républicains de Chantilly (Oise) Eric Woerth a lui aussi versé 50.000 euros à sa commune pour des "travaux d'intérêt local".

Ils donnent aux associations


Comme en 2014, le député de l'Oise Lucien Degauchy (les Républicains) a soutenu l'association Aid'Oise pour son fonctionnement avec une aide de 25.000 euros en 2015. Il a aussi signé des chèques à plus de 60 associations et clubs locaux. La député de la Somme Barbara Pompili (Ecologiste) a elle aussi décidé d'utiliser sa réserve parlementaire pour aider le monde associatif en accordant 15.000 euros à Cardan, une association qui lutte contre l'illetrisme et 10.000 à Udapia qui oeuvre pour l’insertion sociale et professionnelle des familles amiénoises en difficulté.

Les plus équitables


Amicales, communes, associations locales... Le député-Maire de Château-Thierry Jacques Krabal (Radical, républicain, démocrate et progressiste) a plutôt réparti son enveloppe de manière équitable puisque son chèque le plus élevé est de 4.500 euros, et le plus bas à 1.000 euros. Idem pour le député de l'Oise Jean-François Mancel (Les Républicains) qui a versé entre 4.500 et 500 euros à une soixantaine d'associations et clubs en tout genre.

Les sportifs et chasseurs


Le député maire de Chambly Michel Françaix (Socialiste, républicain et citoyen) a versé 40.000 euros au FC Chambly, 16.000 euros au Bad Chambly et 10.000 euros pour le handball Chambly ! Et c'est sans compter les aides attribuées aux associations de foot et de rugby de Méru. Le député maire de Thourotte Patrice Carvalho (Gauche démocrate et républicaine) a lui aussi décidé de contribuer au développement du sport en accordant près de 28.000 euros à la commune de Marqueglise pour qu'elle crée un terrain de sports avec parking et 25.000 euros à Villiers sur Coudun pour la réalisation d'un équipement sportif de proximité. De son côté, le député de la Somme Pascal Demarthe (Socialiste, républicain et citoyen) semble préférer la chasse. Il a attribué 30.000 euros à la fédération départementale de chasse et de pêche.


► Aller plus loin : consulter le site de l'assemblée nationale.

Sur le même sujet

Les + Lus