Déchéance de nationalité : qu'ont voté les députés picards ?

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 9 février au soir, le deuxième article sur le projet de loi constitutionnelle. Il prévoit d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme. Parmi les députés picards qui a voté et quoi ?

Seule la moitié des députés picards ont voté ce mardi soir à l’Assemblée nationale le très controversé article 2 du projet de loi constitutionnelle voulu par François Hollande. Adopté à 162 voix pour, 148 contre et 22 abstentions, ce texte prévoit d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme.

Ceux qui ont voté pour 


Parmi les 119 députés du groupe socialiste, républicain et citoyen qui ont voté pour cet article, on compte les députés de l'Aisne Marie-Françoise Bechtel et René Dosière, et deux de la Somme : Jean-Claude Buisine et Pascal Demarthe. Le seul Picard du camp Les Républicains à avoir voté pour est le député de l'Oise Éric Woerth.



Ceux qui ont voté contre


Patrice Carvalho de la gauche démocrate et républicaine et Barbara Pompili ont voté contre cet article 2 tout comme la plupart des autres membres de leurs groupes respectifs à l'assemblée. Le socialiste Jean-Louis Bricout, député de l'Aisne s'est aussi positionné contre la déchéance de nationalité comme 92 députés du groupe socialiste, républicain et citoyen.



Ceux qui n'ont pas voté


Sur 577 députés, seuls 332 ont pris part au vote de l'article 2 du projet de loi constitutionnelle. Suivant cette tendance, la moitié des députés picards n'ont pas voté. Les mauvais élèves sont les députés de l'Oise : Édouard Courtial (LR), Olivier Dassault (LR), Lucien Degauchy (LR), Michel Françaix (PS), Jean-François Mancel (LR), suivis par les députés de la Somme Stéphane Demilly (UDI), Alain Gest (LR) et de l'Aisne où seul Jacques Krabal (PRG) n'a pas pris part au vote.

Le vote des députés picards
Create pie charts

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité