La formation de sauveteur en mer à la SNSM

La société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) fête ses 50 ans cette année. Reconnue Grande Cause nationale en 2017, la SNSM nous a ouvert les portes de sa formation. Ces trois épisodes sont consacrés aux futurs nageurs-sauveteurs qui assureront la sécurité des plages picardes dès l'été.

Par Madison Mouquet

Avant de secourir, la mission première de la SNSM est de prévenir. Il est donc nécessaire de connaître tous les facteurs accidentogènes de la plage dont les bâches de la côte picarde. Les bâches sont de forts courants qui isolent des bancs de sable et peuvent prendre au piège les promeneurs.

Les futurs secouristes apprennent le maniement des engins maritimes, le motonautisme, à la base nautique de Saint-Sauveur pour ne pas être gênés par les vagues qu'ils affronteront plus tard.

Durant le "stage mer", ils vont passer cinq jours à Fort-Mahon pour revoir toutes les techniques de base du secourisme en mer, apprendre de nouveaux gestes et surtout prendre contact avec le milieu naturel. Les conditions de nage sont difficiles et les exercices de secourisme complexes.

La formation pour devenir sauveteur en mer est très dure et intensive. Si tout le monde peut prétendre à devenir nageur-sauveteur, à condition de savoir nager, il faut néanmoins se préparer surtout physiquement avec un entraînement quasi militaire.

La SNSM est une association à but non lucratif, reconnue cette année Grande Cause nationale. Cet agrément lui permet d'organiser des campagnes et de diffuser des messages gratuitement sur les sociétés publiques de télévision et de radio durant l'année.

N'hésitez pas à faire un don, une partie peut être déduite de vos impôts !

Sur le même sujet

Les + Lus