Histoires 14-18 : Les chars, armes nouvelles

Une miniature sur le monument aux chars de Pozières / © France 3
Une miniature sur le monument aux chars de Pozières / © France 3

A Pozières, les chars ont été utilisés pour la première fois, le 15 septembre 1916. Les sculptures de Pozières, semblables à des jouets témoignent mal de la frayeur causée par ces monstres quand ils ont avancé vers les tranchées allemandes. Bien peu, pourtant, ont atteint leur objectif.

Par France 3

Tank, en anglais, ça veut dire "Réservoir".

Après deux mois et demi d’offensive, les Anglais s’épuisent. . L’état-major tente une nouvelle stratégie pour écraser les nids de mitrailleuses : les tanks.  Tank, en anglais, ça veut dire réservoir.  Ce nom a été imaginé pour tromper l’ennemi.  Leur apparition sème la panique, mais ils sont lents, lourds…… Imaginez un scarabée de vingt-huit tonnes qui se déplace à six kilomètres/heure.  Les fantassins vont plus vite.. Et puis, avancer dans ce terrain retourné par les obus est très difficile.  Des chars s’enlisent, d’autres tombent en panne.

La machine fait un bruit d’enfer.

Les équipages ont du mal à communiquer.  On se parle par signe, entassé dans cette boîte surchauffée.  Certains chars parviennent à franchir les barbelés et briser la ligne allemande. Il y aussi des scènes surréalistes. Un soldat raconte avoir vu des tankistes prendre le thé à l’abri de leur char, mis hors de combat. Le flegme, en toute circonstance. Et aussi le sens de l’humour. Chacun de ces tanks avait un surnom. Dracula, Cyclope, Champagne, Chablis, Crème de menthe.

Les chars aident l’infanterie à prendre le village de Flers. Leur secret est éventé pour un résultat modeste. Produits en série, ils joueront un rôle croissant dans cette guerre, et encore plus dans la suivante. En 1943, 6000 engins russes et allemands s’affronteront lors de la plus grande bataille de chars de l’histoire.

Histoires 14-18 : Les chars, armes nouvelles
Source archives : - Pathé Gaumont - Gallica BNF  - France 3 - D. Patinec

 

Sur le même sujet

Dimanche en politique en Picardie : Policiers, sapeurs-pompiers et élus agressés : halte au feu ?

Les + Lus