Manufacture des sièges de France : déception pour les ex-salariés aux prud’hommes

La Manufacture des Sièges de France, située à Berteaucourt-les-Dames (80), a fermé en 2009. / © Journal d'Abbeville
La Manufacture des Sièges de France, située à Berteaucourt-les-Dames (80), a fermé en 2009. / © Journal d'Abbeville

Les anciens salariés recevront moins d’indemnités que ce qu’ils espéraient. Mais le tribunal a reconnu un licenciement « abusif ».

Par Gontran Giraudeau

Pour les ex-salariés de la manufacture des Sièges de France, c’est une victoire sur le papier car les indemnités qui leur seront versées seront plus basses que celles demandées.

Le tribunal a reconnu leur licenciement comme étant « abusif » et « sans cause réelle ». En effet, le tribunal a estimé que les 92 salariés concernés par les licenciements devraient recevoir en dédommagement entre 20 000 et 80 000 euros par personne.

Deux fois moins que ce qu’ils espéraient. Ils avaient demandé entre 40 000 et 80 000 euros par personne.

L'entreprise a été liquidée il y a 5 ans coulée par une délocalisation en Roumanie.

Les anciens salariés vont faire appel de la décision.

Sur le même sujet

Les + Lus