• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Noël : une pétition contre la commercialisation du lait des mille-vaches

Une pétition en ligne pour encourager les supermarchés à ne pas commercialiser le lait des mille vaches / © Maxppp
Une pétition en ligne pour encourager les supermarchés à ne pas commercialiser le lait des mille vaches / © Maxppp

"Refusons les bûches de Noël au lait des #1000vaches" est une pétition en ligne déjà signée par 12 641 personnes. Elle a pour ambition de pousser les hypermarchés à ne pas commercialiser le lait de l'usine des 1000 vaches en bûches de Noël en cette période de fêtes. 

Par Célia Mascre

Symbole de la production à grande échelle, la ferme des mille vaches, située à Drucat dans la Somme, suscite toujours autant de rejet de la part de ses détracteurs. C'est ce que prouve cette pétition en ligne lancée il y a quelques jours, qui vise à empêcher les supermarchés d'écouler le lait "contesté" des mille vaches.

Celui-ci se trouverait dans des produits tels que les cônes glacés, les bûches de Noël ou encore les simples crèmes glacées.

Un marchand de glace visé


Les militants auteurs de cette pétition visent en particulier la branche belge de la société Ysco, qui fabrique des glaces sous marque distributeur. Elle collecterait en partie le lait des 1000 vaches, selon une enquête de ces mêmes militants.


"Il est nécessaire d’interpeller les hypermarchés qui pourraient être tentés d’écouler ce lait contesté, via des glaces, cônes, crèmes glacées et autres bûches de Noël", affirme-t-on dans cette pétition.

"Un univers concentrationnaire"


"La taille disproportionnée de la ferme rend tout respect des animaux illusoire. Les vaches seront parquées dans un univers concentrationnaire, bourrées d’antibiotiques. Ce projet consacre une logique où la malbouffe n’est que le prolongement du mal-être animal", peut-on lire dans la pétition.

Aujourd'hui, entre autres critiques, la "ferme des mille vaches" est accusée de nourrir la crise du lait. La troisième fête d'opposition à ce projet a lieu le 11 septembre dernier.

Sur le même sujet

Le filmeur de marque

Les + Lus