Picardie Nature recherche des parrains pour ses bébés phoques

Il n'attend que son parrain. / © Benoît Henrion
Il n'attend que son parrain. / © Benoît Henrion

L'association Picardie Nature relance son programme annuel de parrainages pour les bébés phoques qu'elle recueille et soigne à Abbeville tout l'été.

Par Mickael Guiho

Spergulaire, Obione, Spartine, Oyat, Salicorne, Aster... De quel bébé phoque serez-vous le parrain ? Picardie Nature a lancé son programme de parrainage pour les 9 animaux qu’elle protège en ce moment à Abbeville.

Spartine, Salicorne et Aster, dans le bassin de Picardie Nature à Abbeville (80). / © France 3
Spartine, Salicorne et Aster, dans le bassin de Picardie Nature à Abbeville (80). / © France 3

Grâce au financement participatif (déjà), l’association a construit de nouveaux locaux sur un terrain de la ville. C’est là que les petits phoques, séparés de leur mère par l’activité humaine, sont surveillés et nourris 24h/24.

Le financement participatif a permis de récolter plus de 23.000 euros pour les travaux. Une somme au-delà des attentes. Pourtant, il manque quasiment autant d'euros pour boucler le budget de 40.000 euros. Rien n’exceptionnel. Ce besoin d’argent se répète chaque année ; et chaque année, Picardie Nature relance son programme de parrainage.

Au coeur de l'antenne phoques de Picardie Nature
Reportage de Yolande Malgras et Benoît Henrion. Intervenants : Julie Gobillot, Soigneur animalier centre de sauvegarde ; Patrick Thierry, Président "Picardie Nature".

Comment ça, devenir "parrain" ?


Le don, qui sera remboursé à 60% par l’Etat sous forme d’exonération fiscale, peut être unique (à partir de 15€) ou mensuel (dès 5€).

En échange, les donneurs recevront : une fiche de présentation et une photo de leur phoque ; une newsletter hebdomadaire et des vidéos pour avoir des nouvelles de l’animal ; et une invitation à sa remise en milieu naturel, où le parrain pourra lui-même ouvrir la caisse et libérer son filleul.

Sur le même sujet

Les + Lus