Cet article date de plus de 8 ans

Trois cents personnes manifestent pour sauver l'emploi à Gamaches (80)

Les salariés de Caoutchoucs modernes, Pochet du Courval, Boinet  craignent pour leur emploi. Les syndicats de ces entreprises du Vimeu et de la Vallée de la Bresles ont organisé samedi matin à Gamaches (80) une marche. Trois cents personnes ont répondu à l'appel.
Le cortège a fait des pauses devant les trois entreprises, fortement touchées par la crise économique ; Caoutchoucs modernes, Pochet du Courval et Boinet ont dû licencier centaines de personnes.

Eric Guerandelle, secrétaire de l'union départementale CGT demande que "les emplois soient réintégrés dans le secteur de Gamaches au lieu de délocaliser dans des pays à moindres coûts. On peut récupérer les fabrications".

Les difficultés de ces entreprises ont un impact direct sur l'économie local. "C'est maintenant le coeur de notre activité industrielle, le verre, l'automobile, qui est touché. Le coeur aussi de l'activité de la ville, parce que ça fait vivre les artisans, les commerçants, les services qui sont autour", explique Jacques Pecquery, maire (Communistes en Somme) de Gamaches (80).



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social