• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La vente des biens religieux en Picardie

© A 50 km de Paris, ancienne chapelle 17e classée monument historique est en vente sur le site de l'agence immobilière Patrice Besse
© A 50 km de Paris, ancienne chapelle 17e classée monument historique est en vente sur le site de l'agence immobilière Patrice Besse

L'entretien d'un patrimoine religieux coûte cher, l'église et les collectivités locales se délestent des églises et des abbaye un peu partout en France. En Picardie ces trésors de l'architecture sont souvent proposés à des prix abordables.  

Par Halima Najibi

Selon les chiffres du dernier recensement qui est toujours en cours de l'observatoire du patrimoine religieux, la France compte 72 800 édifices religieux, (données au 1er Mars 2019). Un recensement qui concerne toutes les époques, mais aussi toutes les confessions. Des édifices qui sont pour certains dégradés faute d'entretien, ou bien vendus car le diosèce ou les mairies qui n'ont plus les moyens de les entretenir. En Picardie comme dans les Hauts-de-France, la vente d'église ou d'abbaye est une pratique courante, depuis quelques années. Une seule condition s'impose pour cette transaction, le lieu doit être désacralisé. 

Deux églises à vendre dans l'Oise

Deux agences immobilières proposent l'acquisition de deux églises dans le département de l'Oise. Tout d'abord une chapelle du 17e, classée monument historique, située dans un hameau en Pays de Thelle figure parmi les annonces d'un agent immobilier spécialisé dans les biens d'exception. L'autre vente concerne une chapelle située à Cauvigny . Qui peut s'offrir ces biens religieux ? Un particulier, une entreprise ou même une collectivité locale peut se porter acquéreur, le Parisien, dans un article révèle que le maire de Cauvigny se porterait acquéreur de la chapelle Sainte-Restitute en vente au prix de 257 250 €
 
© Arthurimmo.com
© Arthurimmo.com

Les biens religieux vendus par le passé en Picardie

Selon les dernières estimations, d'une une vingtaine d'années, 5 à 10% des églises en France seront vendues, abandonnées ou détruites. En 2017, pour sauver la chapelle de Sarcus, le presbytère avait été mis en vente au prix de 120 000 euros. A Laon, une chapelle du XIIIe classée monument historique rachetée par une famille axonaise. A Saint-Quentin, l'église Sainte-Thérèse a été sauvée de la destruction et a trouvé un acquéreur. L'Abbaye de Bohéries dans l'Aisne, a elle aussi  été réhabilitée pour devenir un lieu culturel. Le site de l'Observatoire du patrimoine religieux, recense d'autres églises sauvées par des ventes dans les Hauts-de-France. 

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus